nouvelle calédonie
info locale

Quel avenir pour le régime de retraite CAFAT ?

social
partenaires sociaux cafat
La commission paritaire retraite s'est tenue ce mardi matin au siège du Medef. ©Isabelle Braouet/NC1ère
Les partenaires sociaux persistent et signent « il n’est pas question de remettre en cause le régime de retraite actuel ». Réunis ce mardi au MEDEF, ils ont insisté sur la réforme du régime de retraite Cafat et le maintien du régime de retraite complémentaire Agirc et Arrco. 
Le président du gouvernement, Philippe Germain, a commandé une étude afin de faire un état des lieux du système de retraite complémentaire ARRCO/AGIRC. Ce document envoyé aux partenaires sociaux fait un peu l’historique de notre régime : depuis 1994, la Cafat gère le régime général des retraites. Concernant les retraites complémentaires, c’est la CRE-IRCAFEX, Caisse des retraités pour la France et l’extérieur, qui en a la charge. Les partenaires sociaux se positionnent tous pour conserver cette garantie, Arrco pour les salariés, Agirc pour les cadres.

« Les cotisations représenteraient 28 milliards pour 8 milliards de pensions perçues »

Problème, ce rapport démontre que les cotisations calédoniennes des salariés et entreprises atteignent 28 milliards de francs par an, et seulement 8 milliards de ces cotisations seraient reversées aux retraités calédoniens. Les 20 milliards restants iraient à des retraités français installés à l’étranger. Une somme qui échapperait à la Nouvelle-Calédonie dans une situation qualifiée « d’abus manifeste » par Philippe Germain lors de son discours de politique général, prononcé le 22 décembre dernier, et d’affirmer que l’urgence est de  « renégocier l’accord avec les partenaires sociaux ».

« un raccourci pris par l’exécutif »

Faux, rétorquent les partenaires sociaux. Il s'agit d'un « raccourci pris par l’exécutif » expliquent les syndicats. Ce mardi matin, tous ont souhaité rétablir la vérité au sujet des régimes de retraite complémentaire qui sont « des régimes de retraite par répartition ». Selon eux, « les cotisations versées par les actifs sont immédiatement utilisées pour payer les pensions d'aujourd'hui. [..] Les 28 milliards versées représentent ainsi des droits pour les calédoniens, droits que le gouvernement semble vouloir remettre en cause ». 

L’étude commandée par le gouvernement estime par ailleurs qu’une caisse de retraite complémentaire calédonienne pourrait coûter la bagatelle de 350 milliards de francs. Inenvisageable pour les partenaires sociaux. Sollicité, le président du gouvernement n'a pas donné suite à nos demandes d'interviews.

Le communiqué de presse des partenaires sociaux au sujet des retraites (CAFAT et retraite complémentaire) ci-dessous :

Communiqué de presse des partenaires sociaux


Le co-président du Medef, Eric Durand, est l'invité du journal télévisé ce mardi soir à 19h30. 






Publicité