Quel danger représente la punaise diabolique pour la Nouvelle-Calédonie ?

agriculture
La punaise diabolique
Le cargo Carmen avait été interdit d'accoster en Nouvelle-Calédonie car il est infesté de punaises diaboliques.
Cet insecte a fait l'objet d'une étude en décembre 2017 par  l'Institut Agronomique Néo-calédonien. Pour l'entomologiste Christian Mille le risque serait réel en cas d'invasion.
Son corps en forme de bouclier mesure entre 12 et 17 mm à l'état adulte. La punaise diabolique est un redoutable prédateur pour nos cultures. 
A Pocquereux dans le laboratoire de l'IAC, trois spécimens ont été étudiés par Christian Mille et son équipe. 

La Nouvelle-Calédonie n'est pas dans la zone d'implantation de la punaise diabolique. L'insecte se développe plutôt en Asie.
Mon inquiétude s'explique par le fait qu'il existe des microclimats en Nouvelle-Calédonie qui pourraient convenir à cette espèce, des milieux tels que les fonds des vallées aux températures fraîches. 

©nouvellecaledonie