nouvelle calédonie
info locale

Le ras-le-bol des habitants de Tindu

violence
comité habitants Tindu
Les représentants du comité « bien-être des habitants de Tindu » ont été reçu jeudi après-midi par la SIC. ©Jeannette Peteisi
Des habitants du quartier de Tindu dénoncent des actes d'incivilités régulièrement commis par une bande de jeunes. Ils demandent à la SIC leur expulsion.


 
Le quotidien des habitants de Tindu à Nouméa est régulièrement troublé par "des perturbations sonores, des caillassages, des agressions physiques et verbales". Une situation devenue insupportable depuis quelques années. "Nous ne supportons plus ces actes de délinquance. Les magasins et les bus sont régulièrement pris pour cible. Il n'y a plus rien pour occuper les jeunes du quartier", déplore Anne-Marie Wahnaade, habitante de Tindu depuis 19 ans. 
 

Jeudi, le comité « bien-être des habitants de Tindu » a rencontré les cinq familles des jeunes concernés. Une réunion de médiation s'est tenue au sein des locaux de la SIC, le bailleur social. Elle intervient après 22 jours de mobilisation des riverains au centre même du quartier de Tindu. Pour les habitants, il est bien stipulé dans le règlement, qu'en cas de "de troubles graves nuisant à la qualité de vie de la résidence, les locataires peuvent être explusés." A l'issue de la rencontre, un compromis a été trouvé.  

"Si ces actes se répètent, la SIC assure que les familles concernées seront déplacées et relogées ailleurs", a déclaré Edmond Kalosik, le président du comité "Il ne s'agit pas d'un combat politique, mais d'un combat social. A Tindu, nous sommes dans une démarche de favoriser la tranquilité et le bien être de l'ensemble des familles du quartier."

Le quartier de Tindu s’est développé au début des années 70 et fait aujourd’hui partie des zones sensibles de la capitale. Ses habitants souhaitent "redorer son blason." Le comité « bien-être des habitants de Tindu » a par ailleurs envoyé aux institutions un courrier leur demandant de prendre des mesures pour stopper ces incivilités.
 

Le ras le bol des habitants de Tindu

 
Publicité