Référendum 2021 : l’UNI n’appelle pas au boycott

référendum
Référendum 2021 : l’Uni n’appelle pas au boycott
©NC La 1ère

L’Union nationale pour l’indépendance n’approuve pas la date du 12 décembre pour le 3ème référendum d'autodétermination. Mais elle n’appellera pas au boycott, assure Louis Mapou, son chef de groupe au Congrès. 

L’UNI a mis un terme au doute qui planait depuis son absence aux discussions sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie à Paris, la semaine passée. Oui, l’Union est contre la date du 12 décembre 2021 fixée par l’Etat. Non, elle n’appellera pas ses électeurs à boycotter la 3ème consultation d’autodétermination. Louis Mapou, le chef de groupe de l’UNI au Congrès, l’a dit dimanche 6 juin, sur le plateau du journal télévisé de NC la 1ère : le Palika et l’UPM seront au rendez-vous.

Nous sommes engagés dans l’Accord de Nouméa depuis le début. Ce que nous rappelons, c’est que ce référendum en fin d’année ne nous convient pas.

Louis Mapou, chef du groupe Uni au Congrès

ITW Louis Mapou date

 

Un projet d’indépendance en préparation 

Autre engagement pris par Louis Mapou, le FLNKS fera campagne cette fois sur un projet d’indépendance clair. "Nous considérons que les deux référendums ont surtout été l’occasion de parler de l’indépendance, de vérifier avec l’ensemble de notre population que cette option-là peut présenter une chance pour la Nouvelle-Calédonie".

Autre travail, d’ici là, des forces politiques indépendantistes, la mise en place d’un projet de constitution.

ITW Louis Mapou projet