Référendum 2021 : les chiffres à retenir concernant la liste électorale spéciale pour la consultation

référendum
Carte électorale spéciale
©Nadine Goapana
Terminée, la révision des listes électorales en vue de la troisième consultation d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie. 185 004 personnes sont autorisées à s'exprimer le 12 décembre pour ou contre l'indépendance. Voici les différents chiffres à retenir.

Même en temps de Covid, le processus a continué. La plongée de la Nouvelle-Calédonie dans la pandémie, si elle a compliqué les choses, n'a pas empêché la dernière étape prévue dans la révision des listes électorales. La révision complémentaire de la liste référendaire est bouclée depuis le mardi 5 octobre, moins de dix semaines avant le référendum du 12 décembre (du moins, s'il est maintenu). NC la 1ere explique en chiffres.

 

  • 185 004 inscrits

Comme pour chaque scrutin, le nombre d'électeurs risque de changer à la marge d'ici le jour J. Les services de l'Etat annoncent toutefois un chiffre de référence: la LESC, la liste électorale spéciale pour la consultation, de cette année compte 185 004 inscrits.

 

  • 4 205 électeurs de plus que pour le référendum de 2020

Le chiffre qui faisait foi pour le référendum du 4 octobre 2020 était de 180 799 électeurs. Il y en a donc 4 205 de plus en 2021. Si on compare avec le nombre d'inscrits sur la LESC lors de la première consultation prévue par l'Accord de Nouméa, il se trouve que 174 165 personne pouvaient voter le 4 novembre 2018. 

 

  • 3 326 inscrits supplémentaires en province Sud

La province Sud compte 120 705 inscrits. C'est 3 326 personnes de plus que pour le référendum de 2020. Et 7 994 si l'on se réfère à 2018 (+7,09%). Quelques données locales : ils sont 53 075 à Nouméa, 18 710 à Dumbéa, 18 365 au Mont-Dore ou encore 12 732 à Païta. Dans le Sud, la plus grosse commune de Brousse par nombre d'inscrits sur la LESC est Bourail, avec 4 161 électeurs.

 

  • La province Nord gagne 783 électeurs

La progression d'un scrutin à l'autre en province Nord, qui compte à ce jour 42 132 habitants sur la LESC, est de 783 personnes. Depuis le 4 novembre 2018, il y en a 2 084 qui se sont ajoutées, soit +5,2%. Les plus grosses communes du Nord, par nombre d'électeurs sur cette liste, sont : Koné (4 509), Poindimié (4 203), Houaïlou (3 715) et Canala (3 563).

 

  • Moins de cent ajouts aux Loyauté

Dans les îles, qui décomptent 22 167 inscrits pour le 12 décembre 2021, le nombre de Loyaltiens sur la LESC présente une certaine stabilité. Il a augmenté de seulement 96 électeurs comparé à l'an dernier. Même en revenant à 2018, l'évolution depuis le premier référendum est limitée à +3,56% (761 électeurs supplémentaires). Détail de cette année : ils sont 10 835 enregistrés à Lifou, 6 918 à Maré et 4 414 à Ouvéa. 

 

  • Une différence de 35 275 électeurs avec la liste générale

En Calédonie, 220 279 personnes figurent sur la liste électorale générale, celle qui permet de se voter aux scrutins nationaux comme les présidentielles, les législatives et les municipales. Faites la soustraction : ce sont 35 275 électeurs calédoniens qui ne sont pas autorisés à se prononcer sur l'avenir institutionnel du Caillou. Ça signifie :

  • qu'ils ne correspondent pas aux critères nécessaires pour être inscrit d'office (c'est-à-dire de façon automatique) sur la LESC à l'issue d'une démarche volontaire ;
  • qu'ils ne répondent pas aux conditions requises pour y être ajouté après une démarche volontaire d'inscription (elles sont multiples, voyez ici).  
  • ou qu'ils n'ont pas fait cette démarche volontaire.

Rappelons que le gel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie reste une question à la fois centrale et clivante.

Par le jeu des critères et des inscriptions d'office, il se trouve que la plupart de ces électeurs non admis au prochain référendum vivent en province Sud. Ils sont en effet 33 111 : 21,5% des présents sur la liste générale - soit un sur cinq - ne figurent pas sur la LESC. En province Nord, la proportion est de 4,29% (moins 1 890 électeurs). En province Îles, c'est seulement 1,2% (moins 274 électeurs).