Référendum: avis favorable du Congrès pour prolonger les inscriptions dans les bureaux de vote délocalisés

référendum nouvelle-calédonie 2020
Inscription aux bureaux de vote délocalisés pour le référendum
Pendant les inscription aux bureaux de vote délocalisés. ©NC la 1ère / Jeannette Peteisi
Débats animés ce matin boulevard Vauban sur la modification du décret initial de 2018 concernant la consultation sur l’accession à la pleine souveraineté du pays. Une modification pour rallonger d’une semaine, l’inscription des iliens dans les bureaux de vote délocalisés.
28 voix pour, sur 53. Le Congrès a rendu un avis favorable ce matin pour que les administrés des îles travaillant sur la Grande-terre bénéficient de six jours supplémentaires, afin de s’inscrire dans les bureaux de vote délocalisés.
 

Les indépendantistes souhaitaient deux semaines de plus

Avis favorable au Congrès pour le prolongement des inscriptions des bureaux de vote délocalisés, référendum 2020
Le Congrès rendant son avis sur le prolongement des démarches pour les BVD. ©Christian Favennec / NC la 1ere

Une rallonge proposée d'une semaine du 31 août au 5 septembre. Le camp indépendantiste qui a voté favorablement à la modification du décret, souhaitait deux semaines supplémentaires au lieu d'une seule. Renforcées par des horaires d’ouverture plus souples pour les bureaux de vote.

 

Cest essentiel, ça permettra de rendre les conditions de ce référendum acceptables. -Itupane Tieoue du groupe Uni


"Un électeur des îles ce n’est pas pareil qu’un électeur de la Baie des Citrons ou de la Vallée du Tir, il faut tenir compte d’un certain nombre de réalités, c'est pour le bien du pays" ajoute ainsi Sylvain Pabouty du groupe UC-FLNKS et Nationalistes et l'Eveil océanien.
 

Un taux de participation élevé pour le référendum

L'Eveil océanien a voté également pour la modification du décret. Pour le parti de Milakulo Tukumuli, le plus important est « que le taux de participation soit le plus élevé possible ».
Avis favorable au Congrès pour le prolongement des inscriptions dans les bureaux de vote délocalisés
©Christian Favennec/ NC la 1ère
 

Il faut sortir de la polémique loyalistes, indépendantistes, c’est important que l’ensemble des Calédoniens puissent s’exprimer, on n’est pas sur une polémique de qui a le droit de voter ou pas. On parle juste d'une facilité pour les gens d’aller voter et de se déplacer dans les îles. On parle quand même de cinq communes insulaires. -Milakulo Tukumuli président de l'Eveil Océanien


AEC et Générations pour un bulletin de vote unique

L’Avenir en Confiance, ainsi que Générations NC se sont prononcés contre la modification du texte de l'Etat et s’interrogent sur les raisons de remettre en cause "ce qui a déjà été discuté par le passé au comité des signataires".
En revanche, ils souhaitent apporter des modifications quant à la forme du bulletin de vote, afin de garantir disent-ils, une confidentialité.
Avis favorable au Congrès pour le prolongement des inscriptions des bureaux de vote délocalisés
©Christian Favennec/ NC la 1ère

 

Nous avons proposé un bulletin unique avec le Oui et le Non, deux cases à cocher en fonction du choix de l'électeur et que les stylos soient dans l'isoloir et les bulletins de vote également pour qu'il y ait une confidentialité totale. -Virginie Ruffenach, du groupe AEC au Congrès.


Abstention de Calédonie Ensemble

Seul Calédonie Ensemble s’est abstenu. Le groupe déplore l'absence de consensus à l’heure d’aujourd’hui et constatent que les positions « se durcissent ».
Avis favorable au Congrès pour le prolongement des inscriptions dans les bureaux de vote délocalisés
©Christian Favennec/ NC la 1ère
 

On le déplore d’autant plus que dès l’origine on n’avait demandé à ce que toutes les conditions fixées pour garantir le succès de 2018 soit reprise à l’identique pour 2020, et comme ni l’état, ni les loyalistes ni les indépendantistes nous ont suivi sur ce terrain et bah on assiste à cette foire d’empoigne et tout cela est de très mauvaise augure et très inquiétant pour l’avenir. - Phillippe Michel, du groupe CE au Congrès


A l'Etat de trancher

Qu’il s’agisse de la modification du bulletin de vote ou d’une semaine supplémentaire pour les inscriptions dans les bureaux de vote délocalisés, le dernier mot reviendra à l’Etat.
Il devra trancher le 27 août prochain, lors du Conseil d’Etat.
Le reportage de Lizzie Carboni et Christian Favennec 
©nouvellecaledonie