Référendum : les armes, le carburant à emporter et les artifices dans le viseur du haut-commissaire

référendum
Bidon d'essence
©J.Babel
Le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie a récemment pris trois arrêtés : l’un interdisant la distribution, l'achat et la vente à emporter de carburant; l’autre interdisant le transport et le port d’armes. Le troisième concerne les objets pyrotechniques. Des arrêtés qui entreront en vigueur juste avant la troisième consultation référendaire.

On s’y attendait, c'est désormais chose faite. Patrice Faure, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, a pris des arrêtés à l'approche du référendum. Sur les armes, mais aussi sur le carburant à emporter, "considérant l’existence d’un risque majeur de troubles à l’ordre public."

En effet, comme en 2018 et en 2020, le port et transport d'armes, éléments d'armes, munitions et éléments de munitions de catégorie A, B, C et D seront interdits sur l'ensemble du territoire, à partir de ce samedi 11 décembre à midi et jusqu'au lundi 13 décembre, midi aussi.

Cette année, la distribution, la vente à emporter et l'achat de carburants dans tout récipient transportable, tels que des jerricans, sont également interdits. L'arrêté entrera en vigueur ce vendredi 10 décembre, à midi, et sera effectif jusqu'au lundi 13 décembre, midi. A noter qu'il sera toujours possible de remplir le réservoir de son véhicule. 

Pour justifier cette décision, le haut-commissaire mentionne le contexte tendu lié aux manifestions contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire. Et rappelle qu'à plusieurs reprises, notamment lors du scrutin de 2018 ou encore en décembre 2020 lors du conflit autour de l'usine du Sud, "les forces de l'ordre ont fait l'objet de jets d'engins incendiaires de fabrication artisanale à partir de carburant."

Autre interdiction qui s'applique du vendredi 10 décembre à 12h au lundi 13 décembre à 12h : l'utilisation, le port et le transport "des artifices de divertissement et articles pyrotechniques"

A l'heure actuelle, aucun arrêté n'a été pris concernant la vente d'alcool.