Référendum, marché, conflit social, justice : l’actu à la 1 du mercredi 23 septembre 2020

l'actu du matin
Actu à la 1. 23 septembre 2020
©NCla1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec le débat sur le référendum hier soir, le marché aux poissons de Nouméa qui reste fermé, la grève toujours dans le groupe Hayot et la condamnation d’un ancien élu pour agression sexuelle. 

Le débat du référendum

Projet contre projet. Trois indépendantistes, trois partisans de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Hier, en télévision, les partis politiques engagés dans la campagne référendaire ont débattu sur leur vision pour la Nouvelle-Calédonie post 4 octobre. 
Ils ont abordé quelques thèmes majeurs pour l’avenir du territoire. Ils se sont notamment affrontés sur la thématique économique et sur les transferts de l’Etat. Les maintenir, les compenser, les compléter… 
Un débat que vous retrouverez dans notre journal de campagne du référendum. 
 

Les enseignements du référendum de 2018

C’est une étude qui avait été menée en 2018 au lendemain de la première consultation. Menée par le Centre de recherches politiques de Sciences Po, elle a mis en exergue plusieurs éléments sur la manière dont les Calédoniens ont voté. Elle a également permis de faire un focus sur les indécis, un groupe que cherchent encore à convaincre les partis aujourd’hui et qui représenterait le quart de l’électorat. 
 

L’invité de la matinale

Louis Mapou, pour l’Uni, était le premier des représentants des six partis engagés officiellement dans la campagne à participer à l'invité de la matinale. Il répondait aux questions de Charlotte Mestre. Un entretien à retrouver sur notre antenne. 
 

L’inquiétude des poissonniers du marché

Le marché aux poissons de Nouméa est toujours fermé. Touché par les fumées toxiques liées à l’incendies des trois catamarans ce week-end, le marché municipal de Moselle devra se passer quelques temps de son pavillon. Les commerçants pourront néanmoins reprendre les ventes à partir de vendredi. Une solution provisoire à été trouvée. 
 

Les épaves déplacées

Toujours ce mardi matin, les catamarans de la Dream yatch qui ont sombré ont été dégagés de la Moselle. Des plongeurs sont intervenus pour scruter les épaves afin de signaler tout risque de pollution. Les embarcations ont été transférées par la mer jusqu’à Nouville, où elles seront expertisées par les assurances et désossées.
 

Le groupe Hayot toujours en grève

Pas d’éclaircie dans le conflit qui oppose une cinquantaine de salariés à la direction du groupe Hayot. Géant Sainte-Marie est fermé depuis 9 jours, Leader Price Magenta, fermé également depuis vendredi, avait finalement ouvert ses portes hier. Mais le mouvement s’était déplacé jusqu’à l’entrepôt du groupe. En fin de journée hier, le dialogue semblait rompu. 
 

La SLN de Népoui bloquée 

A Pouembout, le collectif du conseil des jeunes de la tribu de Ouaté bloque depuis 4 heures ce matin le site SLN de Népoui. Soutenus par  le conseil des anciens, ils attendent une réponse à un courrier adressé le 15 juillet dernier à la société minière dans lequel les jeunes demandent le classement du massif de Kopeto. Autre revendication, la révision des conditions d’exploitation du massif.
 

Deux ans de prison pour agression sexuelle

Dans l’actualité judiciaire, Philippe Ajapuhnya a été condamné hier par le tribunal correctionnel. Deux ans de prison assortis d'une inscription au fichier des auteurs d'infractions sexuelles, c'est en substance la peine prononcée contre l’ancien secrétaire général de l'Union calédonienne pour des faits commis en 2017. 
 

La fête de la citoyenneté 

Comme chaque année, elle s’organise le 24 septembre, date symbolique du rattachement de la Nouvelle-Calédonie à la France en 1853. Depuis 2005, cette journée est devenue fête de la citoyenneté. Au centre culturel Tjibaou à Nouméa, mais aussi à la tribu de Wagap à Poindimié, la journée sera célébrée. Au menu, animations culturelles, échanges sur les cultures et les communautés. 
 

Le changement d’heure en discussion

Le CESE, le conseil économique, social et environnemental de Nouvelle-Calédonie se réunit en séance plénière ce mercredi. A l'ordre du jour, l'examen et l'approbation d'un projet d'avis sur l'avant-projet de délibération relatif à l'heure légale en Nouvelle-Calédonie.
Il s'agit de modifier le fuseau horaire actuellement en vigueur sur le territoire en ajoutant une heure supplémentaire à l'heure légale, soit ajouter 12 heures au lieu de 11 actuellement, au temps UTC. 
 

L’UNC s’engage pour la santé de ses étudiants

Le 4ème forum de la santé et du handicap se tenait hier à l’Université de la Nouvelle-Calédonie. Des centaines d’étudiants ont été invités à prendre part à des activités sportives et handisportives et à en apprendre un peu plus sur différentes thématiques liées à la santé, notamment le don du sang et la sexualité. 
 

Préparer l’arrivée des cyclones

En préparation de la saison cyclonique, la SODEMO (Société d'Economie Mixte de la Baie de la Moselle) procède ce matin au contrôle des aussières cycloniques des bateaux de Port Brunelet. Des plongeurs spécialisés dans les travaux sous-marins mettent en tension les amarres cycloniques pour vérifier l'état des aussières. Les clients de la marina étaient conviés à assister à cette manoeuvre pour être sensibilisés à la pratique et pouvoir réagir en cas de cyclone.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live