publicité

Réforme des retraites : l'USTKE et CSTC-Force ouvrière en grogne

  • Malia Losa Falelavaki (L.A)
  • Publié le
Ce matin, un mouvement social s'est invité devant le MEDEF à l'initiative de l'USTKE et du CSTC-Force ouvrière. Une action menée au moment où se tient la Commission paritaire sur la réforme des retraites. Parmi les solutions avancées pour sauver le régime, le retard de 2 ans de l'âge de départ à la retraite, soit 62 ans au lieu de 60 ans. Une mesure contestée par les syndicats qui demandent un report de la signature pour réexaminer leurs propositions. "Il nous ai demandé de faire encore un effort au niveau des salariés. Le régime en lui-même on sait tous qu'il est déficitaire et qu'il faut donc être vigilant comme avec du lait sur le feu. A l'USTKE on est d'accord pour être responsable sauf qu'aujourd'hui la commission paritaire diligentée au sein du MEDEF nous offre une seule option. L'USTKE a fait des propositions notamment sur le déplafonnement mais nos propositions n'ont pas été entendues, voire même écoutées." précise Fidel Malalua, vice-président de l'USTKE. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play