Régimes sociaux: le gouvernement ne veut pas rentrer dans la polémique

politique
Gouvernement de Nouvelle-Calédonie
Gouvernement de Nouvelle-Calédonie ©NC1ère
Le gouvernement ne veut pas polémiquer ! Pointé du doigt vendredi par les administrateurs de la Cafat sur sa responsabilité dans le déficit chronique des régimes sociaux, le gouvernement dit avoir conscience des difficultés et vouloir se concentrer sur la recherche de solutions…
Le gouvernement a pris acte des déclarations du conseil d'administration de la Cafat avec lequel il dit travailler depuis plusieurs jours pour tenter de trouver une solution utile. L'exécutif, par la voix de son porte-parole Philippe Dunoyer, explique ne pas vouloir rajouter de la polémique à une situation déjà difficile. 

Pour maintenir le Ruamm à flot en 2017, il a été décidé un transfert sous forme d’une subvention de 15 milliards de francs de  l’agence sanitaire et sociale au régime d’assurance maladie. Une rallonge insuffisante selon les partenaires sociaux, qui pointent un déficit encore attendu de 4 milliards. Des partenaires sociaux qui rappellent encore que le produit de la TSS était directement affecté au RUAMM jusqu'en 2009, date à laquelle l'exécutif de l'époque l'a affecté à l'agence sanitaire et sociale.


La réaction de Philippe Dunoyer, au micro de Martine Nollet

dunoyer itw



 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live