ReinfoCovid NC : comment ce collectif est-il perçu ?

coronavirus
Le collectif ReinfoCovid NC a organisé une tribune citoyenne ce mercredi 14 juillet 2021
Une soixantaine de personnes se sont rassemblées place des Cocotiers ce mercredi 14 juillet. ©Medriko Petreisi
Hier matin, le collectif ReinfoCovid NC et l'association EPLP organisaient une tribune citoyenne autour de la liberté vaccinale. Une soixantaine de personnes étaient au rendez-vous place des Cocotiers selon la police.

À l'occasion de la tribune citoyenne organisée par le collectif ReinfoCovid NC et EPLP, ce mercredi 14 juillet, près d'une soixantaine de personnes se sont rassemblées place des Cocotiers. Anonymes, artistes, médecins et personnes du milieu de la santé, ont pu défendre leurs positions sur différentes thématiques, telles que : le soutien du système immunitaire, les traitements existants autres que les vaccins, la réouverture envisagée des frontières, le pass sanitaire. 

L’objectif du collectif en Nouvelle-Calédonie ? Rassembler les citoyens, dont des médecins et professionnels de santé qui œuvrent pour la réouverture d’un débat démocratique et scientifique autour des questions de la situation sanitaire actuelle et de la liberté vaccinale, comme le précise Martine Cornaille, d'Ensemble Pour La Planète. 

On n’est pas anti-vaccin, on est dans le cadre de la Covid, vaccino-sceptiques, compte tenu de la faible létalité de la maladie, on ne peut pas la comparer à d’autres maladies qui ont fait l’objet de vaccins obligatoires, parce qu’elles sont extrêmement graves. La Covid n'est pas grave pour nous.

Martine Cornaille, Ensemble Pour la Planète

 

Reinfo Covid : une image complotiste ? 

Un collectif souvent considéré comme complotiste. Brigitte Legall, Pharmacienne et porte-parole de ReinfoCovid NC répond à ces accusations : 
 

Nous coller sur le dos des étiquettes comme "antivax", "complotistes", c’est pour nous couper la parole. Moi, en tant que pharmacienne depuis plus de 30 ans, je vends des vaccins, j’en ai injecté à mes enfants, mais cette injection n'est pas un vaccin. Un vaccin a besoin de temps. Il faut du temps pour savoir quels effets secondaires vont se développer. Ce temps, on ne nous l’a pas donné.

Brigitte Legall, Pharmacienne et porte-parole de ReinfoCovid NC

 

L'EPLP et le collectif ReinfoCovid NC ont annoncé avoir rencontré Roch Wamytan, président du Congrès, ils devraient être reçus bientôt par la commission de santé du Boulevard Vauban. 

Reportage de Medriko Peteisi


Un collectif vivement critiqué en Métropole 

Comment est perçu en Métropole le collectif Reinfo Covid, dont le créateur est médecin ? Les équipes de l’émission Vrai ou Fake de France Info se sont plusieurs fois penchées sur ce mouvement, dont le fondateur Louis Fouché est considéré aujourd’hui comme une figure complotiste, propageant des fausses informations sur le Covid-19. Nous avons pu joindre par téléphone Lisa Beaujour, journaliste à France Info Tv de l'émission Vrai ou Fake :

“Louis Fouché est un médecin anesthésiste à Marseille. Lui, il partage de nombreuses fausses informations sur le vaccin. Il a commencé par dire avant que le vaccin ne sorte, qu'il ne marcherait jamais. Aujourd'hui, on voit bien que ce n’est pas le cas (...) Il expliquait ensuite que le vaccin pouvait rendre infertile (...) mais ces informations ne sont basées sur rien.”

Lisa Beaujour, journaliste à France Info TV

 

Lisa Beaujour insiste : l’habit ne fait pas le moine. Ce n’est pas parce que des membres des mouvements anti-vaccin sont médecins ou du milieu médical qu’ils sont spécialisés sur la Covid.

Le problème, c’est que ce sont des personnes qui font partie du milieu médical, ce qui leur donne une certaine crédibilité, mais ce ne sont pas des spécialistes de la maladie. Pour être spécialiste du Covid il faut être virologue, spécialiste du virus ou épidémiologiste. Et lorsque l’on est anesthésiste réanimateur, comme Louis Fouché, ou pharmacien, on n’est pas spécialiste, même si on est médecin.

Lisa Beaujour, journaliste France Info TV de Vrai ou Fake

 

Lisa Beaujour, journaliste à France Info TV