nouvelle calédonie
info locale

Rentrée scolaire : des élèves oubliés ?

rentrée scolaire
étudiants vanuatais
©NC 1ère
C’est l’un des gros problèmes à chaque rentrée, le manque de places dans les établissements scolaires. Ils seraient plus d’une centaine d’élèves sur le carreau et toujours en attente d’affectation, selon l’UGPE. 
Des jeunes qui n’ont pas pris, comme tout le monde, le chemin de l’école ce lundi. Une situation dénoncée ce vendredi par l’Union des Groupements des Parents d’Elèves.
Des progrès ont été faits certes, mais ce n’est pas suffisant estime Jean-France Toutikian, le secrétaire de l’UGPE. 

Rentrée scolaire itw Toutikian


 

Autour de la table, quelques parents ont apporté leurs témoignages

Ils viennent en majorité des Iles Loyautés et de Brousse. Problème d’affectation mais aussi problème de place en internat… Pour eux, « ce n’est pas normal ».
Ecoutez les réactions de Marie-Anne Wamedjo, inquiète pour ses deux fils, et Yvon Wamaï, qui héberge ses nièces dans l’attente de trouver une chambre en internat. 

Rentrée scolaire itw parents

Conf rentrée scolaire UGPE
©NC1ere/ Malia Noukouan

 

Le vice-rectorat rassure

Il affirme que chaque situation est examinée de près. La centaine de cas a bien été étudiée et des solutions ont été trouvées, en ce qui concerne  les collégiens et les lycéens notamment.
Premier problème : les affectations en Bac Pro pour les élèves ayant réussi leur CAP. La priorité étant donnée aux élèves venant de première année de Bac, les places sont limitées. Le Vice rectorat, assure qu’une réflexion est actuellement menée avec les acteurs économiques, car plus d’élèves en Bac Pro sous-entend également, plus de places à offrir en stage en entreprise.
Autre point noir : l’affectation en BTS, ce  qui représente plus de la moitié des élèves en attente de réponse. Quelles solutions leur sont proposées en post-Bac ?
Ecoutez la réponse de Jean-Paul Aygalenq, le chef du service d’affectation et d’orientation du Vice rectorat.

Rentrée scolaire itw Aygalenq


  
A noter que l’UGPE et les parents des élèves non inscrits se mobiliseront mercredi prochain devant le gouvernement.
Publicité