publicité

Les Républicains calédoniens et le MPC «condamnent» les propos d'Annick Girardin

  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le
Les réactions n’ont pas tardé, après les propos tenus samedi par Annick Girardin sur le plateau de Saint-Pierre-et-Miquelon La 1ere. Interrogée au sujet de la Nouvelle-Calédonie, la ministre des Outre-mer a évoqué le référendum du 4 novembre, la possibilité des autres consultations et une éventuelle proposition du gouvernement. 
 

Communiqué commun

Dans un communiqué commun, les Républicains calédoniens et le MPC «condamnent»: «si la volonté d’Annick Girardin est d’engager la Nouvelle-Calédonie vers un état associé, celle-ci bafoue la décision des Calédoniens du 4 novembre 2018, qui ont, dans leur majorité […] confirmé leur volonté de rester au sein de la République française.» 
 

Provinciales

Les deux formations se disent déterminées à «s’opposer avec force à tout projet d’indépendance-association». Et ajoutent: «Ce sont les Calédoniens qui décideront en mai prochain qui sera légitime pour défendre leurs intérêts dans les discussions sur l’avenir institutionnel que le Premier ministre a souhaité après les élections provinciales.» 
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play