publicité

La République en Marche se structure en Nouvelle-Calédonie

Sonia Lagarde et Isabelle Lafleur sont nommées responsables politiques du mouvement, Patrick Louis conserve quant à lui sa fonction de référent. 

Patrick Louis, Sonia Lagarde et Isabelle Lafleur © Nicolas Fasquel
© Nicolas Fasquel Patrick Louis, Sonia Lagarde et Isabelle Lafleur
  • Caroline Moureaux avec Natacha Cognard et Nicolas Fasquel
  • Publié le
Le mouvement créé par Emmanuel Macron avait déjà un référent en Nouvelle-Calédonie, mais il a décidé de s’étoffer.
Désormais dirigé par Christophe Castaner, il a nommé deux femmes responsables du comité politique local de La République en Marche : Sonia Lagarde, la maire de Nouméa, et Isabelle Lafleur, présidente d’honneur des Républicains Calédoniens.
Elles avaient toutes deux soutenu le candidat Emmanuel Macron dès le 1er tour de l’élection présidentielle.
Objectif, faire entendre leur voix à Paris, notamment sur les compétences transférées à la Nouvelle-Calédonie, et participer aux réformes engagées au niveau national.
Des relais seront créés dans les trois provinces.
Le mouvement entend rassembler au-delà des étiquettes politiques.

Le reportage de Natacha Cognard et Nicolas Fasquel.
CONF PRESSE COMMUNE PARTIS

 

Sur le même thème

  • politique

    Générations NC s’organise

    Première assemblée générale ce samedi matin, à Nouméa, pour Générations NC, le dernier né de la famille loyaliste. De retour d’une tournée sur la Grande Terre où il a installé onze comités locaux, le nouveau parti de Nicolas Metzdorf et Nina Julié, a fixé plusieurs orientations.

  • politique

    Le Palika analyse les divergences au sein du FLNKS

    Première réunion pour le Palika depuis les élections provinciales. Point principal de l’assemblée générale à Nakéty à Canala : l'analyse de l'installation des institutions qui ont révélé les divergences d'intérêt au sein du FLNKS. L'heure est au bilan avant la convention du Front le 31 août. 

  • politique

    L'Eveil océanien prépare les élections municipales

    Le nouveau parti présentera des candidats au moins dans les quatre communes de l'agglomération de Nouméa. Après sa percée des provinciales, l'Eveil Océanien veut prendre sa place dans le paysage politique calédonien.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play