La commission de contrôle regrette les perturbations aux abords de bureaux de vote

référendum nouvelle-calédonie 2020
F lamy proclamation
©NC la 1ere
Le président de la commission de contrôle, Francis Lamy, a proclamé lundi matin les résultats définitifs de la consultation référendaire. Il a également jugé « regrettable » les perturbations aux abords de certains bureaux de vote du Grand Nouméa.
Entouré des membres de la commission de contrôle, son président, Francis Lamy, a proclamé ce lundi les résultats du scrutin qui s'est déroulé ce dimanche. Les résultats sont donc désormais définitifs. Le Non l'emporte avec 53,26% des voix, contre 46,74% pour le Oui (à retrouver en détail ici).
 

Un déroulement du scrutin perturbé dans le Grand Nouméa

Mais le président de la commission de contrôle est surtout revenu sur le déroulement du scrutin hier. Francis Lamy a relevé que « dans le Grand Nouméa, la commission a constaté que de nombreux véhicules arborant le drapeau indépendantiste ont circulé pendant la journée, s’arrêtant devant les bureaux de vote avant de repartir vers d’autres bureaux de vote. Devant plusieurs bureaux de vote, a également été observé le stationnement de groupes de personnes déployant ces drapeaux.»
 

Ces agissements, qui sont une nouveauté par rapport au référendum de 2018, ont pu être perçus ponctuellement ici ou là, en raison de leur ampleur et de leur caractère continu comme une pression sur les électeurs.

Francis Lamy, président de la commission de contrôle



« Au total, de nombreux bureaux de vote du Grand Nouméa ont été concernés, a poursuivi Francis Lamy. C’est un fait. Bien que s’étant produits à l’extérieur des bureaux de vote, ces agissements, qui sont une nouveauté par rapport au référendum de 2018 ont pu être perçus ponctuellement ici ou là, en raison de leur ampleur et de leur caractère continu comme une pression sur les électeurs. Cependant, cette situation, pour regrettable qu’elle soit, n’a pas été de nature à changer le résultat du scrutin

 

 

Francis Lamy à propos des perturbations dans le Grand Nouméa

Traversée de Saint-Louis
©Françoise Tromeur



Le président de la commission de contrôle a également évoqué la mairie de Ouégoa, taguée, dans la nuit de samedi à dimanche aux couleurs tricolores.

Rectifications de la liste électorale

La commission de contrôle est aussi revenue sur les recours d’électeurs demandant leur inscription sur la liste électorale spéciale.
Jusqu’à samedi, la commission a été saisie par 463 personnes. Elle a procédé à 383 inscriptions sur la liste référendaire dont celles de 268 jeunes nés en 2002. Elle a refusé l’inscription dans 80 cas. 
Le jour du scrutin, 773 demandes de rectification ont été faites auprès de la commission de contrôle.
Celle-ci a procédé à 138 inscriptions et a rejeté 395 demandes.
Enfin, « 123 personnes ont été réorientées vers le bon bureau de vote, a indiqué Francis Lamy. Pour 13 électeurs, la commission a procédé à un changement de bureau de vote. Elle l’a refusé à 104 personnes. »
A noter qu’une demande de rectification n’a pu être traitée, faute d’éléments suffisants.

Francis Lamy au micro de Cédric Michaut et Dave Waheo-Hnasson : 
 

©nouvellecaledonie
Le jour du scrutin dimanche, des recours pour les inscriptions sur la liste électorale ont été étudiés par le tribunal de première instance.
Le reportage d'Angéla Palmiéri et Christian Favennec 
©nouvellecaledonie

 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live