publicité

Les retraités du privé inquiets pour leur avenir

Ce mercredi matin, trois syndicats de retraités ont bloqué durant 2 heures le fonctionnement de la CAFAT. Ils réclament le versement des compensations d’abattements de cotisation au régime des retraites, une « prime » de noël de 15 000 francs ainsi que le respect de l'emploi local. 

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Isabelle Peltier (SR)
  • Publié le
Les trois syndicats de retraités ont manifesté leur mécontentement ce mercredi matin devant la CAFAT. Ils réclament le versement des compensations d’abattements de cotisation au régime des retraites. Elles ont été affectées par le gouvernement au RUAMM à hauteur de  2 milliards cette année, qui se superposent à 1,9 milliard l’année dernière. En tout, ce sont près de 4 milliards de manque à gagner pour le régime des retraites. Une situation qui inquiète les retraités du privé.

Ecoutez Henri Champion, le porte-parole de leur intersyndicale (interrogé par Isabelle Peltier)

retraité cafat

La position du Conseil d’administration de la Cafat va dans le sens de celle de l’intersyndicale des retraités. Malgré des réserves de 50 milliards, si le régime ne perçoit pas les compensations des abattements de cotisations qui lui sont dues, il sera en déficit dès 2017, estime le directeur général de la CAFAT, Philippe Ouamba. Une situation d’autant plus délicate, que le gouvernement songerait à abandonner purement et simplement cette créance…

Ecoutez Philippe Ouamba, le directeur général de la CAFAT (interrogé par Isabelle Peltier)

retraité cafat


L’intersyndicale des retraités réclame également une « prime » de noël de 15 000 francs pour l’ensemble des retraités CAFAT, qui sera examinée lors du prochain conseil d’administration de la caisse. Ainsi que le respect de l’emploi local pour le recrutement du successeur de Philippe Ouamba. L’actuel directeur général de la CAFAT doit quitter son poste le 30 avril. Un appel à candidature locale et nationale a été lancé pour le remplacer.

Sur le même thème

  • social

    La liberté de la presse menacée

    Vendredi, le congrès a voté un projet de loi précisant le statut des journalistes. Dans ce cadre, les élus ont supprimé "la clause de cession", considérée comme un pilier de la liberté de la presse. La SDJ, société des journalistes, demande un nouvel examen de la loi.

  • social

    Journée orange : STOP aux violences faites aux femmes

    « Stop aux violences : on a tous droit au bonheur ». C’était le thème de la «Journée Orange» qui a réuni une soixantaine de personnes, toutes vêtues d’orange. 

  • social

    Le Macadam nouveau accueille les sans abris à Doniambo

    Depuis le mois de septembre, le centre d'accueil de jour qui œuvre à l'insertion des personnes sans domicile fixe a quitté le centre-ville de Nouméa. Il reçoit désormais les SDF à Doniambo, à deux pas de l'usine. Présentation de la nouvelle structure inaugurée hier, et réaction des accueillis.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play