publicité

Les retraités toujours vigilants

Les retraités veulent que le gouvernement respecte ses engagements sur l’indexation du complément retraite de solidarité, et la création d’une carte senior. Deux outils indispensables selon eux pour une plus grande justice sociale. 

© Brigitte Whaap
© Brigitte Whaap
  • CM avec Martine Nollet, Brigitte Whaap et Cédric Michaut
  • Publié le , mis à jour le
6 syndicats de retraités se sont réunis ce mardi matin pour dénoncer l’inertie du gouvernement face aux mesures promises.
La première concerne un projet de loi qui sera déposé au Congrès afin de revaloriser le complément retraite exonéré et la seconde mesure concerne la mise en place d’une carte senior qui devrait permettre de bénéficier de tarifs réduits dans la vie quotidienne.

L'indexation du complément retraite de solidarité

L’intersyndicale souhaite un signe fort et des mesures en vigueur. Elle déplore le coût excessif de la vie face à des retraites en baisse.  Certains ont perdu 50 000 francs CFP sur leur retraite.
Le projet de loi de pays sur l’indexation du complément retraite de solidarité attend toujours d’être inscrit à l’ordre du jour du gouvernement.
Selon l’intersyndicale, 43 millions ont déjà été trouvés pour financer le dispositif même s’il faut encore le rendre pérenne.
Les retraités déplorent leur baisse de pouvoir d’achat. « les pensions de retraite baissent » explique Jean Hnaissilin, secrétaire du Soenc retraite, ancien secrétaire du Soenc nickel et président de la mutuelle du nickel. « plus la vie monte, moins ont de ressources retraites. Donc, le but, c’est de mettre un vrai statut des retraités dans ce pays parce qu’il n’y en a pas aujourd’hui. Donc c’est un engagement qu’a pris le président du gouvernement. »
Les syndicats de retraités unis pour leur cause commune. © Martine Nollet
© Martine Nollet Les syndicats de retraités unis pour leur cause commune.


Une carte senior pour payer moins

Quelles sont les pistes pour plus de justice et de respect ? « Qu’est ce qu’on peut faire pour toucher au pouvoir d’achat ? C’est d’essayer peut être que les retraités payent beaucoup moins que les actifs » avance Bruno Heuea, porte parole de l’intersyndicale. « Donc le but de cette carte senior, c’est tout simplement de trouver des réductions, par exemple chez les commerçants. Il y a d’autres exemples dans d’autres pays, à Tahiti par exemple où vous avez tous les produits de première nécessité qui ne sont pas taxés. La viande de Nouvelle-Zélande, à Tahiti, elle est moins chère qu’ici. Comment vous expliquez çà ? Et pourtant, elle prend l’avion ! »

Le gouvernement au travail

Une assemblée générale aura lieu le 17 mai à 9 h à la maison des syndicats pour décider de la suite à donner au mouvement.
Les retraités se disent prêts à redescendre dans la rue si nécessaire.
Dans un communiqué, le gouvernement a confirmé travailler sur des actions de court et long termes comme l’indexation du complément retraite de solidarité, le CRS, sur l’instauration d’une carte senior et sur la mise en place d’une politique de long terme en faveur des retraités. (voir communiqué ci-dessous)
© DR
© DR

Le reportage de Brigitte Whaap et Cédric Michaut avec Bruno Heuea, porte-parole de l'intersyndicale et Jean Hnaissilin, secrétaire général du Soenc Retraites
INTERSYNDICALE RETRAITES

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play