Rétro 2019 : les temps forts du sport

sport
Rétro 2019 : sport
Les performances sportives de nos athlètes ont été couronnées par plusieurs titres de champion du monde, dans les sports de glisse notamment. En football, les exploits de Hienghène Sports ont marqué l’histoire du football calédonien. Retour sur une année sportive mouvementée avec Erik Dufour. 

Exploits sur l'eau...


Quatre titres de champion du Monde en planche à voile ont marqué l'année. Trois chez les jeunes avec Lilou Granier en slalom, Corto Dumont en freestyle, Basile Jacquin sur le circuit IFKA et puis Nicolas Goyard en Windsurf foil. Une moisson exceptionnelle pour ces quatre riders formés à l’Association Calédonienne de Planche à Voile. Les Calédoniens ont eu le plaisir de voir évoluer ces champions sur le plan d’eau de Sainte-Marie, pendant la Bureau Vallée Dream Cup, première du nom, fort bien réussie. 

Autre titre mondial pour Titouan Puyo en stand up paddle. Après sa première victoire planétaire en 2014, le rameur s’est imposé fin novembre aux Salvadors dans la Technical Race, la course dans les vagues. Le Calédonien est champion du monde déjà deux fois. 
Titouan Puyo champion du monde
 

...Et sur terre


Deuxième fois aussi pour le super motard Laurent Fath, à nouveau vainqueur avec l’équipe de France du Super Moto des Nations. Toujours sur le podium au niveau international, il ne manque plus qu’un titre individuel au numéro 98.
Laurent Fath

Sur le toit du monde pour la toute première fois, les footballeurs de Hienghène Sports ont disputé un match de la coupe du monde des clubs, au terme d’une saison exceptionnelle. Ils ont gagné le championnat de Super ligue, la coupe de Calédonie et la coupe d’Océanie des clubs champions, la O’league. Cette première victoire historique d’un club calédonien leur a ouvert les portes vers le Mondial des clubs, disputé en décembre au Qatar. 
Hienghène Sport
©©FIFA club world cup

 

Jeux du Pacifique


Les cagous ont été accueillis par les Samoa, après la défection de Tonga. Des jeux pour lesquels les calédoniens ne partaient pas favoris, mais l’unité du groupe a balayé tous les obstacles. « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait ». Un résumé signé Charles Cali, le président du Comité Territorial Olympique et Sportif de Nouvelle-Calédonie. Parmi les émotions exceptionnelles de ces jeux d’Apia, on retiendra les médailles d’or historiques des calédoniens en Va’a V12 et en V6 sur 500 mètres, un exploit authentique face à des Tahitiens qui dominent la discipline depuis toujours. Des rameurs cagous comptés parmi les héros de ces jeux. 
Rameurs Jeux du Pacifique

Autre émotion importante avec la médaille d’or de l’équipe féminine de Volley ball. Elles aussi ont fini par dominer les Tahitiennes pour remporter cette breloque en or qui leur échappait depuis tant d’années. Là aussi, c’est une victoire collective, à la saveur toute particulière. 

Toujours dans les sports collectifs au pays cette fois-ci, la victoire des calédoniennes de moins de 17 ans et de moins de 19 ans aux Océania de Handball. Les jeunes cagous ont remporté tous leurs matchs, face à Fidji, la Papouasie, la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Un nouveau record de participation pour la Méga Rando pour sa seizième édition : 145 sportifs s'y sont inscrits cette année. Sur les neuf parcours proposés par l’organisation, la Mégarando est le premier événement VTT du pays. Son succès s’accentue d'ailleurs, avec le boom des VTT à assistance électrique. 


Exploit personnel 

Rétro 2019 : sport

Angélique Plaire, spécialiste du raid et du Trail, a quant à elle effectué en solo un aller-retour sur le sentier de grande randonnée 1, entre Dumbéa et Prony. 216 km à pied et 8000 mètres de dénivelés positifs, soit 42 heures à courir ou à marcher. Un exploit qui s’impose comme le plus grand défit personnel de l’année. 

Le reportage d’Erik Dufour :
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live