Roger Kaddour, pilier du sport calédonien, est mort

sport
61983051507bf_capture-d-ecran-2021-11-20-a-10-06-53.jpg
Roger Kaddour en 2019 ©NC la 1ère
Décédé cette nuit à l'âge de 93 ans, Roger Kaddour aura connu une vie remplie : homme d'affaires, pionnier du monde sportif calédonien : celui qui était surnommé « le vieux cagou » aura accompagné la naissance des premiers Jeux du Pacifique aux côtés de Numa Daly et de Pierre Jeanson.

Il était, depuis plus de soixante ans, l’un des piliers du sport calédonien. Membre fondateur de nombreuses ligues, du comité territorial des sports devenu aujourd’hui le CTOS, Roger Kaddour avait activement participé à la naissance des Jeux du Pacifique, dont il avait rédigé la charte en 1966.


« C’est le monsieur Sport de la Calédonie, il avait été à plusieurs reprises président du conseil des Jeux, c’est une vraie reconnaissance au niveau Pacifique de l’ensemble des pays de tout ce qu’il a pu faire pour le mouvement sportif », souligne Christophe Dabin, président du CTOS.

Bâtisseur du sport

En 1966, grâce à sa détermination et à son engagement, la candidature de la Nouvelle-Calédonie est retenue. Roger Kaddour voit alors les choses en grand. « Il a pris son bâton de pèlerin, raconte Christophe Dabin. Il est allé taper à toutes les portes pour permettre la création des premières infrastructures. » Il insuffle alors la création du stade Numa-Daly, de la piscine Jacques-Mouren, de la salle omnisports de l’anse Vata et de la salle Veyret à Rivière-Salée à Nouméa.

Homme d’affaires

Toute sa vie ce véritable passionné aura organisé, développé et animé la vie sportive calédonienne, mais Roger Kaddour était aussi un homme d’affaires. Notaire de formation, il ouvre en 1951 avec André Caillard une agence immobilière. Une vie bien remplie pour celui que l’on surnommait "le vieux cagou".

Le CTOS rendra prochainement hommage à Roger Kaddour, avec une journée autour du gris et du rouge, couleurs emblématiques des Cagous.

Son portrait, par Sheïma Riahi : 

©nouvellecaledonie