Rouée de coups pour avoir refuser un mariage forcé

violence
mariage forcé
©amanaparenting.com
Il y a un mois, une jeune femme originaire de Lifou a été rouée de coups par ses parents.
Elle avait refusé le mariage qu’ils avaient arrangé.
Après 4 jours d’hospitalisation, elle est aujourd’hui hébergée dans un foyer.

4 heures de calvaire

Ecoutez le témoignage dur et émouvant de la victime qui a souhaité rester anonyme.

J'ai reçu des coups de mon père et de ma mère [...] des coups de poings et des coups de pieds.


La jeune femme ne tient pas à porter plainte contre ses parents par respect.

Elle ne compte plus se rendre sur Lifou de peur d'être une nouvelle fois battue.

Des propos recueillis par Malia Losa Falelavaki

Témoignage de la victime



L'appel à la vigilance


A suivre, les réactions de Déwé Gorodey, membre du gouvernement en charge de la condition féminine et de Pascal Sihaze du sénat coutumier.

La coutume évolue et s'adapte à notre époque. Les femmes ont tout à fait le droit de refuser [de se marier]. 

Pascal Sihaze, sénateur coutumier de l'aire Drehu, membre de la grande chefferie du Wetr - Lifou.





Pascal Sihaze
©Sanosi-Flickr

Pascal Sihaze



La coutume c'est l'alliance entre deux clans. Les clans doivent réagir. 


Déwé Gorodey, membre du gouvernement en charge de la condition féminine


Déwé Gorodey
©NC1ere

DEWE GORODEY