Rugby à 7 : Siega et les Bleus en mode "kalolo"

sportncla1ère
Sefo Siega contre les Fidjiens.
Sefo Siega contre les Fidjiens. ©FFR
L'ancien joueur de l'URC Dumbéa a disputé sa deuxième finale consécutive sur le circuit mondial à Hong Kong. Les Bleus ont sorti la Nouvelle-Zélande et Samoa, avant de chuter devant Fidji (21-7). 

Pacifiques et très solides


La vidéo est révélatrice de l'état d'esprit qui règne dans ce groupe. Avant de jouer la finale de la 7e étape du circuit mondial de rugby à 7, les tricolores partageaient leur joie dans le vestiaire. Et vraisemblablement, Séfo Siega avait passé un mot à ses partenaires, et notamment son coéquipier Stephen Parez. Ambiance kalolo, et sur le terrain, pas de cadeaux. Avant de s'imposer dans le dernier carré, les Bleus assomment le Portugal 40-7, puis le Canada 24-12 avec un superbe essai du Calédonien. Dans son camp, il fixe un défenseur, en déborde deux autres, et trouve la terre promise à l'autre bout.Il marque ensuite deux autres essais lors du succès face à l'Argentine 26-14, et enchaîne avec une nouvelle titularisation pour jouer la Nouvelle-Zélande en quarts de finale.
 

Nouvelle-Zélande et Samoa battus !


Tout se joue dans la première période. En dix minutes, les Français inscrivent deux essais par Veredamu et Villière, et deux transformations signées Parez. Les Kiwis, eux, trouvent l'en-but par deux fois (Baker à la 3e et Knewstubb à la 9e), mais Knewstubb ne transforme qu'une fois entre les poteaux. 14-12 pour les Bleus, ce sera le score final. Grosse performance contre la 3e meilleure équipe des World Series derrière les Américains et les Fidjiens. Vient ensuite Samoa. Là encore, confrontation très serrée, mais remportée 19-12. L'équipe de France se qualifie pour sa deuxième finale consécutive après celle perdue à Vancouver devant l'Afrique du Sud. 

Fidji trop fort


Au Canada, Séfo Siega était rentré en jeu. Cette fois, à Hong Kong, il débute la finale. L'opposition est ce qui se fait de mieux ou presque à l'échelle mondiale. Et Fidji assume pleinement son statut. Trois essais transformés dans les onze premières minutes pour s'imposer 21-7 en concédant un essai de pénalité. Un résultat logique.
Reste que pour l'équipe de France et le Cagou, ce parcours est exceptionnel. Il leur permet de passer de la 10e à la 9e place au classement du circuit mondial et de revenir à 11 points des Samoans (6e avec 74 points). Il reste encore trois étapes à disputer : à Singapour, Londres et Paris. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live