Saison des baleines : observer sans déranger

environnement
Saison des baleines
©Yves Ducreux
Comme chaque année à cette période les baleines à bosses pointent le bout de leurs nageoires dans notre lagon. Si la saison d’observation ne commence officiellement que le 10 juillet, les prestataires de la filière se sont engagés une nouvelle fois hier à respecter la réglementation de la province.

Observer, oui, mais dans le respect des règles. Une vingtaine de prestataires nautiques ont reçu ce mardi un pavillon au terme d’une formation dispensée par la province Sud, preuve de leur engagement en faveur d’une activité raisonnée.

Mais l’exercice est loin d’être facile, selon Lola Van Peteghem, capitaine équipière : « Il y a quand même beaucoup de monde sur l’eau et l’on veut tous la même chose […]. Il faut que tout le monde soit content et, en même temps, il faut faire attention. »

Des baleines toujours menacées

Pas de bateau à moins de 100 mètres, une durée d’observation d’une heure maximum par bateau et de trois heures cumulées pour un même groupe de baleines : voilà quelques unes des règles à respecter sous peine de s’exposer à une amende de 90 000 francs.

Pour Claire Garrigue, chercheuse à l’IRD, limiter au maximum de perturber les baleines est essentiel, car « les baleines à bosse de Calédonie font partie de la population océanienne qui est encore considérée comme en danger contrairement à la plupart des autres populations. »

La population de baleine calédoniennes est estimée à 1 000 à 1 500 individus. Elles sont environ 30 000 en Australie.

 

Les explications de Coralie Cochin