Sécurité : les seniors apprennent à se protéger

sécurité nouméa
police seniors
©Gaël Detcheverry

L'actualité récente a été marquée par un certain nombre de faits divers. Les seniors sont particulièrement enclins à un sentiment d’insécurité. Une population plus vulnérable, exposée à la délinquance. Le moment pour la police nationale de les rencontrer pour rappeler les bons réflexes.

C’est un fait divers comme on en entend souvent… Une intrusion dans l’appartement d’un résident des Cerisiers bleus à Nouméa. Un établissement qui accueille des personnes âgées, mais pas dépendantes. De quoi alimenter un sentiment d’insécurité bien présent. Pour Paul, un des voisins, il s’agit donc de changer ses habitudes.

Dans mon appartement, je ne ferme jamais à clé la nuit. Il y a eu des cas déjà... C'était fermé à clé, on ne pouvait pas ouvrir la porte, la clé a été arrachée et résultat, ils sont restés sans porte pendant un certain temps. Maintenant, grâce à ça, je crois que je vais fermer ma porte.

Paul


Un sentiment d’insécurité nourri par les nombreux fait divers lus et entendus, mais également par des événements vécus, comme le raconte Magalie Vuillemot, la directrice des Cerisiers Bleus. "Il y a très peu de temps, il y a eu un home-jacking, des gens qui sont passés par les jardins et ont pu rentrer dans l'appartement. Le monsieur s'est fait dérober sa sacoche, son téléphone, ses clés. Donc ce n'est pas juste un sentiment, il y a aussi des faits réels et ces faits ont d'autant plus de prise sur eux, car ils se savent fragiles."
 

Sensibiliser les plus vulnérables
Dans ce contexte, la police nationale a décidé d’aller à la rencontre des seniors dans le cadre d’ateliers, histoire de rappeler les bonnes pratiques et de changer certaines habitudes. "Il y a trente, quarante ans, on ne fermait pas la maison, la voiture. Ce sontdes réflexes qu'ils n'ont plus ou qu'ils n'ont jamais eus et là, l'idée, c'était de re-débattre avec eux, sur les risques qu'ils peuvent avoir en tant que personnes âgées et vulnérables", indique Heidi Hénin, capitaine de police en charge de la prévention.

Une rencontre organisée aux Cerisiers bleus la semaine dernière mais également prévue à la résidence Les Orchidées, à Ouémo.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live