Sécurité, sécheresse, énergie et huîtres : l’actu à la 1 du dimanche 22 décembre 2019

l'actu du matin
Actu à la 1 22 decembre 2019
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie aujourd’hui avec les fêtards sous haute surveillance sur les baies, la sécheresse record en Province Nord, EPLP qui dénonce le choix du gaz naturel pour la centrale pays et les ostréiculteurs qui se préparent pour les fêtes.

Des fêtards sous haute surveillance

Une cinquantaine de gendarmes et d’agents de polices nationale et municipale ont participé à une opération de maintien de l’ordre sur la baie-des-citrons ce samedi soir. Une répétition si l’on veut, du dispositif mis en place pour les fêtes de fin d’année assure le Capitaine Frédéric Moeldjokario. « Il est prévu comme chaque année un dispositif particulier en terme de sécurité. Avec un engagement des forces, tant au niveau police nationale, municipale et de la gendarmerie nationale. Chacun est libre de venir s’amuser dans la joie et la bonne humeur, par contre, la consommation d’alcool fera l’objet de restrictions. On fera en sorte que tout le monde puisse s’amuser dans la joie, sans qu’il n’y ait trop de débordements. Nous intervenons pour sécuriser les personnes ivres, afin qu’elles ne soient victimes, ni de vols, ni de violences ».
 

Province Nord : une sécheresse record

Malgré les pluies de ces derniers jours sur la zone Voh, Koné, Pouembout, le niveau des ressources en eau reste critique. Depuis la mise en place du comité sécheresse par la Province Nord, c’est la première fois que le niveau de crise est activé. Les pluies tombées ces derniers jours n’ont pour l’heure pas suffit à recharger les cours d’eau. Des niveaux extrêmement bas qui n’ont pas été atteints depuis plus d’un quart de siècle sur la zone VKP.   

EPLP dénonce le choix du gaz naturel liquéfié pour la centrale pays

L'association Ensemble Pour la Planète regrette le choix porté sur une « énergie fossile très polluante au plan climatique, le méthane ». Elle a d’ailleurs commandé une étude concernant la possible utilisation du solaire à concentration. Un examen financé sur les fonds propres de l’association, livré début mars 2020. « Nous attendons que celle-ci confirme ou informe notre hypothèse car les enjeux écologiques, sanitaires, financiers et de sécurité le justifient », explique la présidente. Elle évoque également le risque de dégagement de méthane, un gaz à effet de serre « dont l’impact est vingt-huit fois plus important au niveau environnemental que le CO2 ». L’association tient également à rappeler que l’urgence climatique exige d’atteindre la neutralité carbone en 2050. « Ce qui suppose, de ne plus investir dans les énergies fossiles », martèlent les membres d’EPLP.   

Les perles de Dumbéa se préparent pour les fêtes

Pour proposer les stars de ces fêtes de fin d’année en quantité, chez l’ostréiculteur de Dumbéa, le scénario est le même chaque dernier jour de décembre. Les professionnels s’activent pour pouvoir fournir tous les acheteurs. Cette année, ce sont environ 60 000 douzaines qui se retrouveront sur les tables des calédoniens. Fine de Dumbéa, Black Oyster ou Wild Oyster, les trois variétés sont produites dans cette ferme ostréicole. Pour obtenir des huîtres de qualité, les conditions climatiques sont importantes, mais il faut également ajuster en permanence les techniques de production. Pour les fêtes l'équipe devra tenir la cadence pour pouvoir assurer toutes les commandes jusqu'au réveillon. Quinze membres supplémentaires sont embauchés pour l'occasion.   

Tanéo : les bus ne circulent plus après 18h à Païta

À la suite de caillassages intervenus ce vendredi 20 décembre sur les bus du réseau, Tanéo informe que les rotations de bus se termineront à 18h au lieu de 20h sur Païta, depuis samedi 21 décembre, jusqu'au mardi 24 décembre inclus.

Les horaires des lignes L1, L2, L7, L8, D5, M2, M3, M4, P1, P2, P3, P4 seront également modifiés le 24 décembre et le 31 décembre, en raison d'une fermeture de réseau à 18h.


Le Mont-Dore reporte son feu d'artifice de Noël

En raison des derniers incendies qui ont ravagé plus de 2500 hectares de végétation sur la commune, le feu d’artifice de Noël prévu le 24 décembre à 19h30 est reporté à une date ultérieure (elle n’a pas encore été communiquée). La mairie du Mont-Dore suit les préconisations de l’arrêté de la sécurité civile, tout comme les communes de Païta, Dumbéa et Poya. En revanche la soirée de Noël et ses animations sont maintenues. Le char de Noël y débutera son parcours dès 16 heures depuis la zone industrielle de La coulée, pour se diriger place des Accords à Boulari, où le père Noël devrait arriver vers 19h15. Il sera accueilli par le maire de la commune Eddie Lecourieux, qui lui remettra les clés de la ville. La soirée se clôturera par la remise des récompenses des lettres au père Noël, avec la lettre la plus drôle, la plus originale et la mieux écrite. 
 

La société d'études historiques célèbre ses cinquante ans

Depuis 1969, la société d’études historiques de Nouvelle-Calédonie est reconnue pour ses publications sur l’histoire du pays et de ses habitants. En cinquante ans, ses membres ont édité plusieurs centaines d’articles, de revues et de livres. Créée en 1969 par Georges Pisier, André Surleau et Bernard Brou, cette association loi 1901 a pour objectif de récolter des informations sur le passé et de les relater le plus fidèlement possible. De nos jours, ces bénévoles férus d'histoire privilégient le support papier pour leurs publications et proposent à leurs abonnés quatre revues par an.   

Noël avant l'heure à la vallée-du-tir

La deuxième édition du repas partagé a réuni petits et grands à l'établissement route 21 de la vallée-du-tir ce samedi. Des plats aux stands de troc, l'objectif a été atteint : le partage et les rencontres se sont poursuivies toute la journée. Pour entamer les célébrations de la fin d'année de la meilleure des façons. 
 

Le père Noël en balade à Dumbéa

À deux jours de sa tournée officielle, le bonhomme en rouge est allé à la rencontre des habitants du nord de la commune ce samedi. Pour l'occasion, il avait rangé son traineau et mis ses rênes au repos, pour monter à bord du petit train. Il a distribué des bonbons aux enfants des quartiers de Koé, du Calvaire, du Val Suzon ou encore du Mont Dzumac. C'est la deuxième année consécutive durant laquelle la ville de Dumbéa invite le père Noël à sillonner les routes de la commune. Une visite inattendue qui a pour le moins séduit les habitants.
 

Le marché des femmes rurales au Centre Culturel Tjibaou 

Ce dimanche, c'est le dernier marché des femmes rurales de l'année, de 8h à 12h. L'occasion de profiter des fruits, des légumes et des nombreux trésors des productrices locales, avant les fêtes de fin d'année. L'entrée y est libre et gratuite.