Séismes, circulation, rentrée scolaire, politique : l’actu à la 1 du jeudi 11 février 2021

l'actu du matin
Actu à la 1 du jeudi 11 février 2021

L’essentiel de l’actualité de ce jeudi avec des séismes nocturnes au sud-est de la Calédonie, la rentrée des classes avec son cortège de réformes, les difficultés de circulation et de transport scolaire et le bilan des échanges entre Sébastien Lecornu et les politiques calédoniens. 

Séismes nocturnes

La terre a tremblé cette nuit au sud-est de la Nouvelle-Calédonie. Du milieu de la nuit jusqu’au petit matin, une vingtaine de séismes de magnitude allant de 6,4 à 7,7 sur l’échelle de Richter s'est produite à 350 km de Maré. Aucun dégât n’a été constaté et aucune alerte tsunami n’a été déclenchée sur le Caillou. En revanche l'Australie et la Nouvelle-Zélande l'ont déclenchée. 

Sébastien Lecornu s'est entretenu avec les politiques calédoniens

Lundi et mardi, le ministre des Outre-mer a eu des échanges téléphoniques avec de nombreuses personnalités politiques calédoniennes. Objectif : échanger sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie et faire le point sur le processus politique entamé en octobre dernier lors de son dernier déplacement en Nouvelle-Calédonie. Sébastien Lecornu s’est entretenu avec Sonia Backès, Paul Néaoutyine, Milakulo Tukumuli, Rock Wamytan, Philippe Gomes, Philippe Dunoyer, Pierre Frogier, Daniel Goa, Nicolas Metzdord, Jacques Lalié et Thierry Santa. Au cours de ces entretiens, il a notamment été question du document sur les implications du « oui » et du « non » à l’éventuel troisième référendum (« un premier document de travail, unique dans son contenu, sera prochainement adressé aux forces politiques calédoniennes ») ainsi que de l’usine du sud. « L’Etat maintient la main tendue par le ministre lors de ses voeux calédoniens télévisés du 11 janvier », est-il précisé et « les différentes personnalités politiques calédoniennes ont donné leur accord pour poursuivre les discussions »

La SNSM mobilisée

La société nationale de secours en mer en Nouvelle-Calédonie n’a pas chômé hier. Les bénévoles ont effectué deux interventions. Ils ont dû porter assistance à un bateau en avarie près du phare Amédée dans la journée. Et, vers 23h, une équipe est partie à la recherche de deux personnes sur un catamaran en train de couler au large du Mont-Dore. Les deux naufragés ont été ramenés sains et saufs sur la terre ferme.

Le Col de Katiramona fermé jusqu’à nouvel ordre

Le glissement de terrain est toujours actif et continue de s’étendre sur la RT1 dans le Col de Katiramona. Un véritable handicap pour les riverains de cette portion de route, côté Païta, comme sur le versant de Dumbéa. Ils n’ont d’autres choix que d’effectuer une boucle de plusieurs dizaines de kilomètres supplémentaires. Une conséquence supplémentaire des fortes pluies et du passage de Lucas. Pour l’heure, la DITTT précise qu’il faut attendre la fin de l’épisode pluvieux pour effectuer des études géotechniques puis de très importants travaux.  

La rentrée se prépare pour 66 000 élèves

En primaire comme dans le secondaire, la rentrée est prévue lundi, sauf exception suite au passage de Lucas, notamment dans les îles Loyauté. Pour les âtres, le retour sur les bancs de l’école se fera comme prévu. Avec plusieurs réformes à mettre en oeuvre : l’enseignement du primaire, le baccalauréat, le lycée et la voie professionnelle. Des réformes accompagnées par plusieurs enjeux tournées notamment vers l’égalité homme/femme et l’inclusion des enfants en situation de handicap. 

La galère des transports scolaires

A chaque rentrée, son lot de difficultés. Au casse-tête des achats de fournitures s’ajoute le transport scolaire. Pas de règles établies, chaque collectivité ou institution gère selon ses propres contraintes. Selon un rapport gouvernemental de 2019, plus de 15 000 enfants utilisent le transport scolaire, soit 22 % des enfants scolarisés. Constat : faute de schéma directeur, ce service est inégalement réparti sur le territoire.

Rentrée reportée d'une semaine à Lifou

La rentrée dans les écoles publiques se fera une semaine après les autres à Drehu. Ils sont plus de 800 élèves concernés et plus de 400 pour le privé. La dépression tropicale forte Lucas n'a pas épargné les écoles. Les établissements du secondaire ont aussi subi des dommages. C'est le cas du Collège de Havila  de l’(ASEE). Le courant n'est toujours pas rétabli depuis le passage de Lucas et tout le personnel, y compris les professeurs, se mettent au grand nettoyage.

Parcoursup : des ateliers pour aider dans les démarches

Malgré la crise sanitaire, des centaines d'étudiants calédoniens partiront, cette année encore, suivre des études en Métropole. Pour cela, il faut s'inscrire sur la plateforme Parcoursup, ouverte depuis le 20 janvier et faire beaucoup d'autres démarches. La Province Sud propose des ateliers pour accompagner les étudiants intéressés. 

Le MNIS plaide pour un gouvernement de transition

A la veille du dépôt des listes de candidats prévu ce jeudi 11 février et à quelques jours de l’installation du 17ème Gouvernement de Nouvelle-Calédonie (le 17 février), le Mouvement Nationaliste Indépendantiste et Souverainiste (MNIS) en appelle à un gouvernement qui sort des clivages politiques. Les groupes ont jusqu’à ce soir minuit pour déposer leur liste. 

21,7 milliards de francs de prêts

C’est le montant des aides accordées par l’Etat aux entreprises de Nouvelle-Calédonie dans le cadre de la crise sanitaire et économique. Un premier bilan dressé sur 2020 suite au plan de soutien lancé par le gouvernement d'Emmanuel Macron. Les entreprises calédoniennes, notamment les plus petites, ont pu bénéficier du PGE, le prêt garanti par l’Etat (1 034 entreprises) prolongé jusqu'à fin juin, et du fond de solidarité. 

France Relance, un dispositif qui peut bénéficier à la Nouvelle-Calédonie

Une feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays a été présentée en septembre. Baptisée « France relance », elle propose des mesures dont deux peuvent intéresser les entreprises du Caillou. D’abord le fond d’accélération des investissements industriels porté par BPI France, pour soutenir des investissements à dimension industrielle (http://relance.projets-territoriaux.bpifrance.fr/). Ensuite le soutien au lancement de l’industrialisation et la commercialisation, appel à projets porté par l’ADEME afin de soutenir des innovations dans le domaine du transport, de l’énergie, du bâtiment ou encore de l’agriculture (https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/AAP%20EETE2020-212/creation).

Antoine Kombouaré retrouve le FC Nantes

Le Calédonien remplace au FC Nantes Raymond Domenech limogé après six semaines au poste d'entraineur. Antoine Kombouaré prend donc sa place pour tenter de sauver des Canaris en mauvaise posture. Ils viennent d’être éliminés de la Coupe de France. Antoine Kombouaré retrouve ainsi un banc. Lui qui déjà entrainé Strasbourg, Valenciennes, le PSG, Guingamp, Dijon et Toulouse. Une sorte de retour aux sources pour le Kanak qui a commencé sa carrière professionnelle sous le maillot des Canaris, c’était en 1983.