nouvelle calédonie
info locale

La semaine de prévention du diabète

santé
Journée mondiale du diabète à Poindimié
©NC1ère
Le diabète en Nouvelle-Calédonie, ce sont près de 14 000 malades répertoriés. C'est donc un vrai problème de santé publique. Durant une semaine, les Calédoniens sont invités à se faire dépister et à s’informer sur la maladie et les moyens de l’éviter. 
La semaine nationale de prévention du diabète est relayée en Nouvelle-Calédonie depuis ce lundi. Pour cette 7ème édition, faisons le point sur l’évolution de la maladie sur le territoire.
Chaque année, le nombre de diabétiques augmentent, ils sont aujourd’hui plus de 13 500 à être diagnostiqués mais ils seraient en vérité au moins 5 000 de plus, certains malades ignorant leur diabète. Cela représente 10% de la population adulte contre 4 % en Métropole.
Quels symptômes pour reconnaître la maladie ? Comment y faire face ?

Une maladie évitable

On compte 2 nouveaux cas de diabète chaque jour en Nouvelle-Calédonie.  Un chiffre en constante augmentation liée aux problèmes d’obésité. Docteur Dominique Mégraoua de l’Agence Sanitaire et Sociale

Malbouffe, sédentarité et stress facteurs d’obésité

Toutes les communautés ne sont pas épargnées même si ce sont plus les Polynésiens qui sont les plus sensibles à la maladie de par leurs gênes, et deux fois plus exposés. Dans les 14 000 malades pris en charges, 70% vivent dans le Grand Nouméa. A savoir que le diabète est une longue maladie qui coûte cher.

Le diabète est en effet la première longue maladie en termes de prise en charge à 100 %  qui creuse le budget de la Cafat. Le gouvernement compte aujourd’hui sur des campagnes d’information pour lutter contre la maladie.

Des stages pour apprendre à mieux vivre la maladie

L’Agence Sanitaire et Sociale propose d’ailleurs des stages de prévention et de sensibilisation. L’occasion sur 9 mois de préparer au mieux les malades à faire face à la maladie dans leur quotidien.
Jeannette Peteisi a rencontré Giusepe, Michèle et Yvonne,
3 diabétiques qui ont commencé leur stage la semaine dernière.

L’hygiène de vie en question

Les actions d'informations sont elles suffisantes ?
Les consommateurs, sont-ils prêts à modifier leur hygiène de vie ?
Le reportage de Karine Arroyo et Claude Lindor 
©nouvellecaledonie


Dominique Megraoua, médecin en charge du programme diabète à l'agence sanitaire et sociale était l’invité du journal télévisé de Thérèse Waïa ce lundi 4 juin. 
©nouvellecaledonie


Les différents types de diabète

Le diabète de type 1, très rare, se caractérise par l’absence totale de production d’insuline.

Le diabète de type 2 se manifeste habituellement plus tard dans la vie, généralement vers l'âge de 40 ans, mais parfois plus tôt dans certaines populations à risque. C’est le plus répandu. L’hérédité, l'obésité, la sédentarité, une alimentation trop riche et déséquilibrée, et le stress sont les principaux facteurs qui favorisent son apparition.
Diabète
Quelques questions pour tester son risque, à retrouver sur https://www.ass.nc/themes/diabete/etes-vous-diabetique ©ASS-NC

Les rendez-vous de la semaine de la prévention

l’Association des patients diabétiques de Nouvelle Calédonie (ADNC), tient des stands le mardi 5 au Korail au Pont des Français, mercredi 6 au marché de Nouméa, le jeudi 7 au Kénu-In de Duméa et le samedi 9 au marché de Nouméa.

Le Centre d’éducation de l’Agence Sanitaire et Sociale de Nouvelle-Calédonie propose information et dépistage du lundi 4 au vendredi 8 juin, de 8H à 12H et de 13H à 16H, au 5° étage de ses locaux situés au 16 rue Gallieni à Nouméa, Centre -ville.

Et le 15° Salon du Diabète 2018 se tiendra dans la salle d’honneur de la Mairie de Nouméa le samedi 16 juin, de 9h à 15h. Avec des stands et des conférences sur le thème : « Dépistez-vous pour éviter les complications ».

En savoir plus sur le diabète sur le site de l’agence sanitaire et sociale et avec le dépliant "je teste mon risque" : 

Diabète : dépliant Je teste mon risque


Salon du diabète 2018 affiche
©DR

 

Publicité