publicité

Sénatoriales : Isabelle Lafleur candidate pour les Républicains Calédoniens

Isabelle Lafleur portera la bannière des Républicains Calédoniens aux élections sénatoriales du 24 septembre prochain. Elle aura pour suppléant Marc Zeisel, adjoint à la maire de Nouméa. Le parti entend ne pas laisser la totalité du terrain parlementaire à la plate-forme loyaliste jugée opportuniste

Isabelle Lafleur et son suppléant Marc Zeisel, devant l'Amirauté à Nouméa. La maison appartenait à son grand-père le sénateur Henri Lafleur. © Caroline Moureaux/NC1ère
© Caroline Moureaux/NC1ère Isabelle Lafleur et son suppléant Marc Zeisel, devant l'Amirauté à Nouméa. La maison appartenait à son grand-père le sénateur Henri Lafleur.
  • Caroline Moureaux
  • Publié le , mis à jour le
18 000 électeurs ont voté en juin dernier pour Sonia Backès et Harold Martin aux législatives. Il faut maintenant porter leur voix au Sénat. C’est l’une des raisons qui poussent les Républicains Calédoniens à présenter une candidate aux sénatoriales. Il ne faut pas, estiment-ils, laisser les 4 postes de parlementaires à la plate-forme. Il faut porter au Sénat, disent-ils, la voix des autres électeurs et y défendre leurs convictions et leurs valeurs. Ecoutez Isabelle Lafleur
Défendre la présence de la France en Calédonie, favoriser le développement du pays, et construire une Calédonie plurielle et ouverte vers l’extérieur, c’est ce que veut défendre Isabelle Lafleur. Des convictions que partage son suppléant, Marc Zeisel. Adjoint à la maire de Nouméa, il a été élu sur la liste Calédonie Ensemble de Sonia Lagarde en 2014. Pourtant, il n’a pas hésité à accepter l’offre d’Isabelle Lafleur. Sans état d’âme.
Pourquoi présenter une seule candidature ?
Pour les Républicains Calédoniens, c’est une manière d’offrir aux grands électeurs loyalistes un autre choix que Pierre Frogier ou Gérard Poadja, grâce au mode de scrutin qui permet le panachage.
Et avec cette petite fille de sénateur et fille de député, Les Républicains Calédoniens espèrent séduire suffisamment de ces grands électeurs pour faire leur entrée au Palais du Luxembourg.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play