Septaine, université, tribunal, cinémas : l'actu à la 1 du mercredi 11 août 2021

l'actu du matin
L'actu à la 1 du mercredi 11 août
L'essentiel de l'actualité du mercredi 11 août 2021 avec une nouvelle brèche dans le protocole sanitaire, l’agresseur de l’hôpital de Koné condamné à un an de prison, une nouvelle présidente à la barre de l’UNC et l’avenir des cinémas en question avec l’ouverture d’un futur multiplex.

Sortie de septaine anticipée

C’est un nouveau coup de canif dans le sas sanitaire et une nouvelle fois sur décision de justice. Un Calédonien arrivé vendredi a pu sortir hier de septaine, soit 3 jours avant la date prévue. Il avait en effet déposé un recours à son arrivée. Seulement voilà, le juge qui aurait dû statuer dans les 72 heures ne l’a pas fait. La Cour d’appel a donc ordonné sa remise en liberté, estimant que ce délai portait atteinte aux droits du plaignant qui se trouve, de fait, en situation de détention arbitraire. Selon son avocat, plusieurs autres personnes se trouvent dans la même situation et pourraient bientôt sortir de leur isolement à l’hôtel.

Un an de prison contre l’agresseur d’un médecin du Pôle sanitaire du Nord 

Le tribunal correctionnel a condamné à une année de prison ferme, hier, l’homme qui avait agressé un médecin dimanche soir, au centre hospitalier de Koné. A la barre, ce jeune père a expliqué n’avoir pas apprécié le ton employé par le médecin qui prenait en charge son bébé. Autre affaire jugée hier, celle d’un grand-père par alliance accusé d’agression sexuelle sur sa petite-fille âgée de 8 à 9 ans au moment des faits. Il a été reconnu coupable et condamné à deux ans de prison ferme. Le prévenu de 69 ans pourra purger sa peine à domicile à condition de porter un bracelet électronique.

Trois aires s’ouvrent au TIG

Les TIG, ces travaux d’intérêts généraux, infligés pour les petites incivilités, pourront bientôt être réalisées dans les aires coutumières Hoot Ma Waap, Paici Cemuhi et Ajie Aro. Aires coutumières qui ont signé hier à Ponérihouen une convention avec le gouvernement pour la prise en charge de ces jeunes.

Catherine Ris à la barre de l’université 

L’économiste Catherine Ris est la nouvelle présidente de l’Université de la Nouvelle-Calédonie. Reconnue pour ses travaux sur les inégalités sociales, Catherine Ris connaît bien les rouages de l’institution puisqu’elle y enseigne depuis 2003 et occupait jusqu’ici le poste de vice-présidente de l’UNC. Adaptation des cursus, développement du campus Nord, transfert de compétences, Catherine était l’invité de la matinale d’Anne-Claire Leveque, ce matin. 

La guerre des cinémas aura-t-elle lieu ? 

Le Cinecity a en tout cas déposé plusieurs recours alors qu’un cinéma MK2 doit ouvrir ses portes, d’ici à la fin de l’année, à Dumbéa. Douglas Hickson conteste l’accumulation d’aides publiques dont bénéficie ce projet privé et estime que marché actuel du 7e art est trop étroit pour accueillir deux multiplex dans l’agglomération de Nouméa. 

Les langues kanak au coeur d’un séminaire

Le séminaire sur les langues kanak se poursuit jusqu’à demain au lycée Jules-Garnier. Un événement organisé par l’académie des langues kanak, qui doit permettre d’évaluer la place actuelle des langues kanak et océaniennes à la sortie de l’Accord de Nouméa et de proposer des perspectives de développement pour les dix ans à venir.

Les roussettes et les notous de la province Sud sont-ils menacés ? 

Deux associations, le WWF et la société calédonienne d’ornithologie, dénoncent en tout cas le projet de refonte du code de l’environnement de la province Sud, actuellement en consultation publique. Le nouveau texte prévoit en effet une extension de la période de chasse. Incompréhensible, notamment pour le WWF qui demande au contraire un moratoire sur la chasse aux roussettes, que l’association juge menacées.