nouvelle calédonie
info locale

La sixième Groupama Race est lancée

voile
Sixième groupama Race, le départ, 17 juin 2018
Qui succèdera à Vodafone en remportant la Groupama Race 2018? Le tour de Nouvelle-Calédonie à la voile a commencé ce dimanche en milieu de matinée. Les 24 navires dans la course ont pris le départ au large du Rocher à la voile. 
Grand spectacle et nombreux spectateurs, à l’Anse-Vata. Ce dimanche matin de Fête des pères, et de beau temps, a été marqué à Nouméa par le départ de la sixième Groupama Race. Les monocoques et multicoques engagés dans la compétition ont formé une parade avant de se lancer, au large du Rocher à la voile, dans une course qui a été disputée d’emblée, notamment entre Ran Tan II, Miss Scarlet et Patrice. Après avoir passé deux bouées, ils se sont dirigés vers le canal Woodin.

Sixième groupama Race, le départ, 17 juin 2018
A hauteur de la première bouée, le Betico 2!

Les femmes bien représentées cette année

Le tour de Calédonie à la voile sans escale a une dimension internationale marquée. Sur les 24 (*) bateaux candidats au départ, on comptait huit navires australiens et six néo-zélandais aux côtés de dix équipages cagous. Et les femmes sont à l’honneur en cette édition 2018. Sur 300 marins, une trentaine sont des navigatrices, dont les deux équipages entièrement féminins de Défi des filles et Ave Gitana.

Sixième groupama Race, le départ, 17 juin 2018
Les 24 navires viennent de prendre le départ à Nouméa.

Environ 650 milles marins

Environ 650 milles marins soit 1500 kilomètres les attendent toutes et tous, à l’Est de la Grande Terre puis à l’Ouest après être passés au Nord des Belep. Lors de l'édition précédente, en 2016, Vodafone avait battu le record en revenant au bout de deux jours treize heures et dix-neuf minutes. Cette fois encore, les plus rapides pourraient être de retour d’ici deux jours et demi, estime Mathias Balagny, coordinateur de la course.

Sixième groupama Race, le départ, 17 juin 2018

Entre «paradis» et «cauchemar»

Pour lui, la météo et les conditions physiques des compétiteurs joueront un rôle prépondérant dans la victoire finale: «On parle d’une course au paradis, a-t-il dit à William Lecren. Mais ce paradis, en tout cas pour les tacticiens et pour les navigateurs qui sont sur chacun de ces bateaux, c’est un cauchemar.»

Village à Port-Moselle

Cette année, le village de la course a été délocalisé à Port-Moselle. A la veille du grand départ, les Calédoniens sont venus par centaines admirer les petits et grands navires, et observer leurs derniers préparatifs. Un village doté d’une dimension écologique.
Retrouvez le reportage de Thierry Rigoureau et Michel Bouilliez diffusé ce samedi soir.
©nouvellecaledonie

L'invité

La Groupama Race 2018 est parrainé par Franck Cammas. Le grand navigateur français, qui participe à bord de Miss Scarlet, était l’invité de notre journal télévisé, ce samedi soir.
L’intégralité de son entretien avec Dave Wahéo-Hnasson.
©nouvellecaledonie

Un périple à suivre sur les antennes de Nouvelle-Calédonie la 1ère, avec un point de situation chaque soir sur NC La 1ère télé, et un suivi en direct grâce au tracking accessible en cliquant ici.

(*) A noter que sur 24 bateaux engagés, l'un aurait été déclassé pour des questions réglementaires. 
Sixième groupama Race, le départ, 17 juin 2018

 

Publicité