publicité

La SLN en bonne voie pour obtenir ces autorisations d’exportation de minerai

La chose n’est pas faite, mais une première étape a été franchie hier, puisque le comité consultatif d’exportation de minerai a rendu un avis favorable à la demande de la SLN d’exporter 4 millions de tonnes de nickel. 

© NCla1ère
© NCla1ère
  • Angélique Souche (N.G)
  • Publié le , mis à jour le
Le Comité consultatif d’exportation de minerai  est favorable à la demande de l’industriel de Doniambo. La SLN s’engage à fournir au minimum 1 million de tonne pour les usines Off-Shore de la SMSP. La question de l’export n’est pas encore tranchée. Le gouvernement aura le dernier mot. L’industriel devra le convaincre la semaine prochaine.  Et l’exécutif calédonien rendra sa décision sous quinzaine. 
 

5 voix pour, 2 contre

Le Comité consultatif d’exportation de minerai a donné un avis favorable avec une majorité indiscutable certes mais seulement après de très âpres discussions. Rappelons qu’il s’agit pour la SLN d’exporter 4 millions de tonnes de minerai, sinon pauvre en tout cas d’une teneur trop faible pour être transformé à Doniambo.
 

1 million de tonne pour les usines off-shore de la SMSP

Dans sa copie, la SLN s’engage à réserver au minimum un million de tonne pour les usines Off-Shore de la SMSP, en Corée et / ou en Chine.
Mais rappelons-le, cet avis n’est que consultatif. La SLN défendra son projet devant le gouvernement début de semaine prochaine pour une décision de l’exécutif attendu sous quinzaine, probablement le 16 avril.
Cette stratégie à l’export est l’un des trois piliers du plan de sauvetage de la SLN et pose les fondations du nouveau modèle économique de la vielle dame.
En clair, l’exportation de minerai de plus faible teneur doit permettre de fournir la trésorerie dont l’usine de Doniambo a besoin pour continuer de fonctionner et de se moderniser.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play