Les sociétés de sécurité ont plus ou moins bien traversé la crise

coronavirus
Agent de sécurité dans un hôtel, coronavirus, mai 2020
Le confinement dans les hôtels a créé de nouveaux besoins. ©NC la 1ere
Les sociétés de gardiennage de Nouvelle-Calédonie n’ont pas toutes vécu la crise sanitaire dans les mêmes conditions. Selon la spécialité de l’entreprise, l’impact économique a varié, créant des situations contrastées. 
Premier constat, les entreprises qui ont été sollicitées pour accomplir des missions dans les hôtels s’en sont mieux sorties que les autres. Illustration avec une agent de sécurité recrutée pour filtrer les colis qui sont adressés aux personnes confinées. 
 

J’ai été déposer mon CV. J’ai été prise en un jour.
- Une agent de sécurité 

 

Un certain équilibre

La charge de travail supplémentaire a permis d’équilibrer :
- d’un côté, une baisse des activités traditionnelles de gardiennage et de sécurité;
- de l’autre, de nouveaux besoins qui ont conduit à recruter. 
 

Durant la période du Covid, entre le 19 mars et le 1er mai, on a recruté 26 agents de sécurité, qui étaient titulaires de l’agrément du CNAPS (*).
- Bruno Charlet, responsable d'exploitation de Protection NC

 
Société de surveillance, sécurité, gardiennage, mai 2020
©NC la 1ere
 

Retour aux missions habituelles

Depuis le déconfinement, les commerces ont rouvert. Les missions traditionnelles de filtrage et de contrôle ont repris. 
 

On veille à l’entrée des clients. On fait également un petit tour dans le magasin, pour veiller à ce que personne ne dérobe quoi que ce soit. 
- Kevin Chatagneau, agent de sécurité

 

Très variable

Plus de 150 salariés travaillent pour cette entreprise peu impactée par la crise. Mais dans une enseigne concurrente, le bilan reste amer.
 

Dramatique et drastique parce que notre activité a largement chûté. On travaille beaucoup avec tout ce qui est collectivités. Beaucoup ont fermé. On a dû mettre pas mal de personnes au chômage partiel.
- Méryème Fochi, gérante de la société Le Gardien

 

Un secteur ultra-concurrentiel

Chacun compte sur une reprise plus dynamique de l’activité économique dans ce secteur ultra-concurrentiel, avec 58 sociétés sur le marché. 

Un reportage d’Erik Dufour et Nicolas Fasquel : 
©nouvellecaledonie

(*) CNAPS : Conseil national des activités privées de sécurité 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live