nouvelle calédonie
info locale

STCPI : le prêt de l'Etat pour sauver la SLN pas à n'importe quelles conditions.

nickel
Doniambo sln fusion 2
©NC 1ère
Négociations ardues entre la STCPI et l'Etat concernant les conditions du prêt d'environ 24 milliards FCFP consenti par le gouvernement français pour préserver la SLN.
Paris propose un prêt d'environ 24 milliards FCFP à la STCPI, société territoriale calédonienne de participation industrielle dont le président est André Dang depuis novembre 2014.

La STCPI est la société qui porte les actions des provinces calédoniennes au capital de la SLN.
Alors sous quelles conditions la STCPI va-t-elle accepter ce prêt de l'Etat ?
Les négociations s'annoncent ardues notamment sur le taux d'intérêt et la durée du prêt.

Selon André Dang, président STCPI, il n'y a pas d'opposition mais bien des divergences qui empêchent la finalisation de ce prêt.

La STCPI considère que l'actionnaire majoritaire ERAMET ( 56% ) et l'actionnaire minoritaire, le japonais NISSHIN STEEL (10%) , doivent aussi contribuer au renflouement de la SLN.

Actionnariat SLN
©NC1ere

Ecoutez André Dang, président de la STCPI
Des propos recueillis par Olivier Joneman et Michel Bouilliez

©nouvellecaledonie

La STCPI ne peut donc participer au sauvetage de l'entreprise qu'à hauteur de sa quote-part, à savoir 34% du capital.
 

Pour une augmentation de capital plutôt qu'un prêt

Pour André Dang, l'option préférable serait une augmentation de capital.
Ecoutez ses explications :

©nouvellecaledonie




 

Publicité