Le suicide chez les jeunes kanak est-il tabou ?

famille
suicide
Le suicide est un phénomène de société très complexe.
A la tribu de Nathalo, 1300 jeunes chrétiens se sont donnés rendez-vous pour évoquer les problématiques auxquelles ils sont confrontés. Parmi les sujets abordés, le suicide qui reste un sujet tabou.
Ils sont âgés de 20 à 30 ans et pour eux, le suicide chez les kanak est un sujet délicat, tabou. Un mariage arrangé, une déception amoureuse sont généralement évoqués entre jeunes pour tenter d’expliquer le drame du suicide. Parmi les plus exposés, les homosexuels dont l’affichage perturbe les codes d’une société traditionnelle en pleine mutation. Mais comment parler de l’intime à ses proches lorsqu’ils ne sont pas à l’écoute ?

Le reportage de Philippe Kuntzmann
©nouvellecaledonie

En Nouvelle-Calédonie, 30 décès en moyenne sont enregistrés chaque année. Le suicide représente aussi la deuxième cause de mortalité chez les jeunes. Pour en parler, le docteur Jean-Yves Charlot, chef du service de Pédo-Psychatrie au CHS Albert Bousquet, était l'invité du journal télévisé hier soir. 
©nouvellecaledonie