nouvelle calédonie
info locale

Tarifs bancaires, gouvernement, justice, SLN : l’actu à la 1 du mercredi 24 juillet 2019

l'actu du matin
Actu à la 1. 24 juillet 2019
©NCla1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie avec la baisse annoncée des tarifs bancaires, le gouvernement qui veut revoir certains textes avant de les soumettre au Congrès, des relaxes dans l’affaire de la carte jeune et la fin de conflit à la SLN.

Les tarifs bancaires en baisse l’an prochain

De nouvelles baisses des tarifs bancaires annoncées pour l’an prochain, au premier avril 2020. La gratuité de onze tarifs été réaffirmée et le maintien du gel de plusieurs prestations a été reconduit pour un an.
Ce sont les résultats des négociations annuelles menées entre le haut-commissariat et les banques.
Le prix de l’abonnement internet pour les opérations bancaires baissera par exemple de plus de 40% l’an prochain.
  

Neuf projets de texte retirés du Congrès par le gouvernement

Service civique calédonien, contrôle technique des véhicules ou encore la réforme du système de santé calédonien... Ces projets étaient portés par l'ancienne équipe. 
Les nouveaux membres du gouvernement tiennent à les réétudier avant de les soumettre aux élus.


Une série de relaxes dans l’affaire de la carte jeunes 

La Cour d’appel prononce la relaxe pour Alain Lazare, Eric Gay et Cynthia Ligeard dans l’affaire Pass’Citoyen/carte jeune. Ils étaient poursuivis pour favoritisme et complicité alors qu’ils étaient membres de l’exécutif  de la Province Sud.
Seule la présidente de l’association, Arielle Gibert, jugée pour prise illégale d’intérêts a été condamnée à 3 mois de prison avec sursis et 100 mille francs d’amende.
Un bouc émissaire dénonce son avocate qui dispose de cinq jours pour se pourvoir en cassation.
 

Fin du mouvement de grève à la SLN

Depuis vendredi, selon SGTINC-GCG, ce serait près de 50% du personnel de la SLN qui aurait pris part au mouvement de contestation. Les négociations en oeuvre depuis le début du mois de juillet ont abouti sur un accord lundi soir. Ce sont notamment les conditions de travail, à la suite de la nouvelle organisation des horaires à Doniambo qui étaient dénoncées. 
Publicité