Technologie : l'OPT a de grandes ambitions pour les prochaines années

économie
OPT Lecourieux
Ce plan stratégique a été présenté ce vendredi à Dumbéa. ©Stéphanie Chenais / NC la 1ère
Vendredi matin, l’OPT a présenté son plan stratégique à horizon 2025 : "Construire demain". Téléphonie, internet, services postaux, le conseil d’administration présente ce plan stratégique comme une refondation en profondeur de son modèle, pour "hisser la Calédonie à la pointe de la technologie".

98% de la population couverte en 4G et 98% des clients à la fibre d’ici 2025. Ce sont les objectifs de l’OPT. Un déploiement des services qui doit permettre à l’établissement de développer son plan stratégique sur les trois prochaines années : " Construire demain ".

Selon Philippe Gervolino, le directeur général de l’OPT, actuellement pas moins de 1000 clients sont raccordés chaque mois à la fibre optique. "Fin 2023, l'ensemble des quatre communes de l'agglomération vont être raccordables. On va passer en milieu d'année un cap symbolique : on aura plus de clients en fibre que sur le cuivre, l'ancienne technologie. Mais on le voit aujourd'hui ceux qui n'y sont pas ont une exigence, légitime, de bénéficier des mêmes services. Donc, il s'agit pour nous d'accélérer ce raccordement."

Autre objectif, poursuivre le développement sur le très haut débit mobile "parce qu'aujourd'hui le numérique c'est à la maison en entreprise, mais c'est aussi le numérique partout."

Assoir la place de la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique

L’OPT présente ce plan stratégique comme recentré autour du client, qu’il s’agisse de particuliers ou de professionnels. Une ambition qui doit également assoir la place de la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique. "Le lancement de ce plan, mais surtout l'arrivée du second câble, permettra de connecter l'ensemble des territoires ultramarins du Pacifique, mais aussi certaines régions anglophones. Et donc de créer vraiment un éco-système régional, ce qui est très important pour la Calédonie, mais aussi pour les voisins. Ça permettra ensuite des transferts sur l'enseignement, sur la médecine", assure Yoann Lecourieux, le président du conseil d’administration de l’OPT.

Sur le plan technique, la pose du second câble sous-marin commence la semaine prochaine à Ouémo et devrait se terminer fin avril à Suva, aux Fidji. Ce qui permettra notamment de sécuriser les connexions internationales et domestiques.

Inquiétude de certains agents

Un plan stratégique qui questionne certains agents de l’OPT d'après un communiqué ce vendredi. L’intersyndicale a prévu d’interpeller le conseil d’administration à ce sujet.

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry :

©nouvellecaledonie