TÉMOIGNAGE : "Tous les jours, quelqu'un qu'on connaît décède au fenua"

coronavirus
Héré Tiaré vit en Calédonie depuis cinq ans. Cette Tahitienne suit avec impuissance la crise sanitaire qui s'abat actuellement en Polynésie. Elle a accepté de raconter le calvaire qu'elle endure depuis que sa fille de 23 ans, Winsey, a été hospitalisée. Elle n'était pas vaccinée.

C'est l'histoire d'une jeune fille de 23 ans qui a eu le Covid tout simplement en allant à des cours de conduite en Polynésie. "Elle a été hospitalisée tout de suite, suite à la prise de sang. Elle est restée sept jours à l'hôpital, raconte sa maman, Héré Tiaré, qui vit en Calédonie (cliquez sur l'image ci-dessus pour découvrir son témoignage). Plus les jours passaient, plus elle se sentait mal, moins elle arrivait à respirer. Un matin, elle n'en pouvait plus, elle pensait qu'elle allait en mourir. On l'a mise sous machine respiratoire." Il a fallu trois semaines pour qu'elle s'en remette.

Laisser la place à d'autres malades

"A l'hôpital, ils ont dû la laisser partir dès qu'elle a commencé à se sentir mieux. C'est pour dire à quel point à Tahiti, ils sont obligés de laisser partir des gens qui vont plus ou moins bien pour pouvoir en prendre d'autres." 

Témoignage Polynésie
©NC la 1ère

54 personnes sont décédées ces dernières 72 heures, ce qui porte à 311 le nombre de décès du Covid-19 en Polynésie depuis le début de l'épidémie. "C'est malheureux de savoir que tous les jours il y a quelqu'un qu'on connaît ou qu'on a côtoyé qui décède au fenua. Je m'inquiète pour ma famille, mais je ne prendrai pas le risque d'aller les voir."