Tensions en mer de Chine: Pékin dénonce la présence d’un avion américain

sécurité
US AIR FORCE
Boeing C40-A, version militaire du Boeing 737 ©AFP
De la guerre froide commerciale aux tensions militaires. Le survol d’un avion américain au-dessus de Taïwan, allié des Etats-Unis dans la région, a entrainé une réaction de la Chine : Pékin dénonce une "provocation".
Le gouvernement chinois a dénoncé jeudi "une provocation grave" après le survol de Taïwan par un avion de transport militaire (non armé ndlr) américain, alors que Pékin considère l'île, comme une de ses provinces. Taïwan, indépendante depuis 1949 et peuplée de 24 millions d'habitants, est revendiquée par Pékin. Elle se trouve à 7000 kilomètres au nord de la Nouvelle-Calédonie, dont elle importe du nickel pour son industrie de l'acier inoxydable
 

Tensions dans le ciel

Le Bureau des affaires taïwanaises de Pékin a qualifié "d'illégal" le survol effectué mardi par un Boeing C-40A ( version militaire du Boeing 737 ndlr) américain de l'US Air Force, le jour où des avions de chasse taïwanais interceptaient des appareils chinois entrés dans l'espace aérien contrôlé par l'île. Le ministère taïwanais de la Défense a souligné que l'appareil américain ne s'était pas posé sur le sol de l'île et avait demandé la permission de la survoler.
 
Taïwan
Chasseur F16, de la Force aérienne de Taïwan, escortant un Bombardier Xian-H-6, version chinoise du Tupolev Tu-16 russe, dans le détroit de Formose séparant l'île indépendante de la Chine continentale. ©Taïwan Défense-AFP
 

Histoire

L'île et le continent sont gouvernés séparément depuis 1949 mais le régime communiste revendique sa souveraineté sur Taïwan, qu'il n'exclut pas de prendre par la force. Après avoir perdu la guerre contre les troupes de Mao Zedong, les forces nationalistes du général Tchang Kaï-Check avaient trouvé refuge sur l’île et instauré un gouvernement à Taipei, devenue capitale de la république de Chine.

Les Etats-Unis reconnaissent le gouvernement de Pékin depuis 1979 mais sont tenus par la loi d'aider à la défense de Taïwan. Pékin a dénoncé ces derniers mois des contrats d'armement défensifs passés par Taïwan avec les Etats-Unis et la France.