publicité

Dans la toute nouvelle aérogare de fret de Magenta

Le nouvel espace dédié au fret est entré en service la semaine dernière, à Magenta. Cet équipement de 540 millions apporte aux équipes et aux usagers d'Air Calédonie davantage de modernité, une capacité de stockage et d’entreposage plus importante, et une meilleure qualité de service.

Après un peu plus d'un an de construction, l'équipement est entré en service le 24 janvier. © 1ère / Marguerite Poigoune
© 1ère / Marguerite Poigoune Après un peu plus d'un an de construction, l'équipement est entré en service le 24 janvier.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le
Un carton dans les mains, un client attend devant le nouvel espace dédié au fret à l’aérodrome de Magenta. «Ça change beaucoup par rapport à l’autre, avant, réagit-il. C’est la facilité, pour envoyer les colis dans les îles. Ça va plus vite.» A l’intérieur du bâtiment mis en service le 24 janvier, les employés vérifient des paquets et si besoin, ils renforcent les colis avec du ruban adhésif. Ce sont les marchandises au départ de Nouméa, qui ont désormais un espace réservé.
Ecoutez le reportage de Marguerite Poigoune.
A la nouvelle aérogare de fret

«Maîtrise plus rapide»

Le directeur de l’Aviation civile, Sébastien Chêne, décrit «un outil avec plus de place, plus moderne, une qualité de service beaucoup plus agréable pour les clients qui viennent déposer le fret, avec un comptoir départ et un comptoir arrivée. Donc une maîtrise beaucoup plus rapide du cheminement des objets qui sont transportés.»

De grands rayonnages attendent les colis, répartis par destinations. © 1ère / Marguerite Poigoune
© 1ère / Marguerite Poigoune De grands rayonnages attendent les colis, répartis par destinations.

«Surface quasiment triplée»

Cet équipement pallie au sous-dimensionnement des espaces qui étaient jusque-là dédiés aux marchandises, à Magenta. L’ancienne aérogare, de 200 mètres carrés, traitait les départs et les arrivées dans un même local. Ce qui engendrait des risques de confusion, et d’erreur d’envoi. «Aujourd’hui, la surface actuelle qui est quasiment triplée, la surface au sol et les surfaces de stockage des denrées périssables nous permettent de très clairement séparer les flux, insiste le PDG d’Air Calédonie, Samuel Hnepeune. Et notamment les flux départ et les flux arrivée. C’est quelque chose de totalement moderne qui nous permet de traiter tout le fret.»

Pour le PDG d'Aircal, «ça va changer la vie aux équipes et à la clientèle». © 1ère / Marguerite Poigoune
© 1ère / Marguerite Poigoune Pour le PDG d'Aircal, «ça va changer la vie aux équipes et à la clientèle».

Développer l'offre de fret​

La nouvelle aérogare de fret à l’aérodrome de Nouméa-Magenta a coûté 540 millions de francs. Un investissement voulu par la Nouvelle-Calédonie et réalisé par le service ingénierie de l’Aviation civile. Dotée d’un tel outil, la compagnie domestique entend désormais développer l’offre de fret. Ce qui impliquera à l’avenir une grille commerciale ajustée.
Découvrez dans le JT de ce vendredi soir le reportage de Gwen Quéméner et de Sylvie Hmeun.

© 1ère / Marguerite Poigoune
© 1ère / Marguerite Poigoune

Agrandir les salles départ et arrivée

Selon le gouvernement, la nouvelle aérogare devrait aussi permettre d’agrandir les salles départ et arrivée de l’aérogare passagers grâce aux surfaces récupérées de l’ancien espace fret. Ce qui nécessitera des études de sécurité et un diagnostic amiante, et ne pourra donc pas se faire avant le courant 2019.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play