Transcalédonienne 2016. Bilan de la 1ère journée

sportncla1ère
Le trio de tête à l'issue de la première journée : Leslie Nowicki, Oswald Cochereau, et Ludovic Lanceleur.
©Isabelle Peltier / Leslie Nowicki, Oswald Cochereau, et Ludovic Lanceleur en tête après le jour1.
Départ à 6h30 ce samedi matin depuis la tribu de Montfaoué, à Poya, pour la première journée de la 25ème édition de la Transcal. Une boucle de 37 kilomètres avec de forts dénivelés, dont la Dent de Poya, un sommet qui culmine à un peu plus de 1000 mètres. Résumé de la journée.
LES TENANTS DU TITRE DANS LE RYTHME
291 raiders – 54 équipes mixtes et 43 équipes unisexes – étaient engagées dans la course, dont l’épreuve-phare est la transcal mixte. C’est l’équipe favorite, composée d’Oswald Cochereau, de Ludovic Lanceleur et de Leslie Nowicki, qui a remporté la première étape avec un temps de 4 heures, 43 minutes et 3 petites secondes. 
Plus d’une demi-heure plus tard, Sébastien Guesdon, Gaël Bonnace et Caroline Favier ont bouclé le circuit en 5 heures et 15 minutes (photo ci-dessous)
Sébastien Guesdon, Caroline Favier et Gaël Bonnace sont en 2e position
Sébastien Guesdon, Caroline Favier et Gaël Bonnace sont en 2e position ©Isabelle Peltier
Du côté des équipes unisexes, celle de Damien Bouteiller, Franck Santos et Brian Roy, qui menait la course en tête jusqu’au 3ème PC, n’aura pas tenu la distance. Le genou de Brian Roy a lâché, éliminant de fait son équipe du classement.

Franck Santos et Damien Bouteiller passe la ligne sans leur compère Brian Roy, blessé.
Franck Santos et Damien Bouteiller passe la ligne sans leur compère Brian Roy, blessé. ©Isabelle Peltier
La première journée de cette 25ème transcal a bénéficié d’une météo exceptionnelle, un temps sec et ensoleillé qui a limité les chutes sur un parcours très accidenté. Les raiders étaient enchantés par le circuit, qui offrait des vues à couper le souffle, côté chaîne et côté mer. Dimanche, la boucle proposée est de 26 kilomètres, et sensiblement moins difficile que celle de cette première journée, selon les organisateurs.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live