Transparence financière: Eramet publie ses principaux indicateurs contributifs par pays et en Nouvelle-Calédonie

nickel
SLN
L'usine de ferronickel SLN (ERAMET) de Doniambo en Nouvelle-Calédonie ©Alain Jeannin
Les chiffres de ce rapport comprennent principalement les taxes et redevances versées aux Etats et Territoires, ainsi que les dividendes versés aux actionnaires publics présents au capital de la société mère et des filiales.
La PDG d'Eramet Christel Bories prône la solidarité et la transparence, deux des valeurs intrasèques du leader français de la transition énergétique, pour survivre à la crise économique engendrée par la pandémie de Covid-19. 
 

Transparence financière

"Eramet, groupe minier et métallurgique mondial, contribue activement au développement de ses régions d’implantation. Le modèle économique du Groupe repose sur une vision long terme, responsable et citoyenne, qui vise un impact positif notamment à travers le développement de l’emploi local, la préservation de l’environnement, le respect des communautés hôtes et la contribution à l’économie des pays ou des territoires", indique un communiqué de presse du groupe publié le 30 juin au soir à Paris. 

"La transparence est une des valeurs fondamentales d’Eramet" poursuit le communiqué. Le groupe publie ce jour son rapport sur ses principaux indicateurs de contribution à l’économie des territoires en 2019 (« Rapport 2020 sur la transparence financière du Groupe », disponible sur son site internet).

L’évaluation est faite selon les méthodes de l’ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives) qui a établi les principes de bonnes pratiques pour le secteur, initiative qu’Eramet soutient, en tant que sponsor, depuis 2011.

En 2019, en incluant la masse salariale, la contribution du groupe Eramet s’est élevée à :

507 M€ au Gabon : 2e employeur privé du pays avec près de 3 200 collaborateurs, Eramet au travers de sa filiale Comilog, détenue à 64 %, extrait et valorise du minerai de manganèse à haute teneur dont elle est le 2e producteur mondial. Le Groupe, au travers de sa filiale Setrag, opère également le chemin de fer du Transgabonais dédié au transport de marchandises et de voyageurs.

349 M€ en France métropolitaine : avec près de 5 000 salariés, employés principalement dans sa filiale Aubert & Duval, le Groupe est implanté sur seize sites industriels dédiés à la fabrication d’alliages de haute performance et à la transformation de métaux.

146 M€ en Nouvelle-Calédonie : filiale à 56% d’Eramet, la Société Le Nickel (SLN) opère des mines de nickel, ainsi qu’une usine métallurgique de fabrication de ferronickel. Le Groupe y emploie plus de 2 000 salariés et ses activités y génèrent 8 000 emplois indirects et induits.

90 M€ en Norvège : Eramet Norway, filiale à 100% du Groupe, emploie plus de 500 collaborateurs dans trois usines de production d’alliages de manganèse.  

34 M€ au Sénégal : Grande Côte Opérations (GCO), détenue à 90% par Eramet, valorise un gisement de sables minéralisés et produit principalement de l’ilménite