publicité

L’UC en tête aux Loyauté, mais le Palika progresse

Aux Loyauté, à l’issue du scrutin de ce dimanche, l’UC-FLNKS se voyait bien majoritaire. Mais la liste conduite par Jacques Lalié n’a pas réussi son pari et devra compter avec un Palika qui s’est renforcé. 

© NCla1ère
© NCla1ère
  • Nadine Goapana, Clarisse Watue et CM
  • Publié le , mis à jour le

La montée en puissance du Palika

La liste Palika Iles renforce sa présence dans l’hémicycle de Lifou. C’est sans nul doute le gagnant de ce scrutin aux Loyauté. Charles Washetine, déjà tête de liste en 2014, poursuit avec ses colistiers une dynamique positive. 2014 marquait leur grand retour à l’assemblée de province, 2019 est celle de leur ancrage avec désormais quatre sièges au lieu de deux. 
« L’objectif qu’on s’était donné, c’était d’avoir une meilleure représentation du parti pour pouvoir porter notre projet politique » indiquait hier soir Charles Washetine. 
 

L’UC affaibli

Deux sièges de plus pour le Palika, soustraits à la coalition UC, UCL, Union des Loyauté de Jacques Lalié. De huit sièges à six désormais, l’Union calédonienne reste la première force politique mais le parti sort affaibli de ce scrutin aux Loyauté. 
« C’est une déception pour nous » indiquait ce dimanche soir Néko Hnepeune, président sortant de la province, et qui n’est même pas réélu. 
Pour Jacques Lalié, les instances politiques n’ont pas assez expliqué la composition de cette liste qu’il tirait. 
 

Le LKS conforté, déception pour le parti travailliste

Des élections marquées également par l’engagement des personnes de la société civile et de la jeunesse, incarnée notamment par Omayra Naisseline, tête de liste de « Dynamique autochtone ». Le LKS conforte ses positions dans l’assemblée avec deux sièges. Une satisfaction pour Omayra Naisseline qui réagit au micro de Clarisse Watue :

Deux sièges également pour le parti travailliste. « On sort un peu déçus de ces résultats. On pensait faire mieux. » regrette Louis Kotra Uregei.
 

Les loyalistes ont raté l’occasion

Quant aux non-indépendantistes, la désunion affichée lors de cette campagne a été une nouvelle fois sanctionnée. Il n’y aura pas de représentant loyaliste aux Iles, tout comme en 2014. Pourtant, si on comptabilise les résultats des deux listes, « Nouvelle vision des îles » menée par Jean-Eric Naxue et « Avec nous » de Simon Loueckhote, la barre des 5% aurait pu être franchie et les loyalistes auraient pu faire leur retour à l’assemblée de Lifou. 
WEB BILAN VOTE ILES
Le reportage de Sylvie Hmeun et Philippe Kuntzmann 
VOTES PROVINCE DES ILES

Les résultats complets et définitifs à retrouver ici:

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play