L'UC veut rassembler l'ensemble de la mouvance nationaliste

politique
uc codir
©1ERE
Le premier Comité Directeur de l'année de l'Union Calédonienne s'est tenu ce samedi à Pouembout. Parmi les sujets évoqués, la restitution de l'identité kanak ou encore l'ouverture du FLNKS à d'autres groupes de pressions. L'objectif est de rassembler l'ensemble de la mouvance nationaliste. 
Face à un calendrier qui s'accélère, l'Union Calédonienne veut resserrer ses rangs, et délivrer un message clair à une jeunesse sensible au chant des extrêmes. A Pouembout, lors de son premier Comité Directeur de l'année, le parti indépendantiste a rappelé les objectifs de cette année cruciale. 


2018 : une année de terrain 

L’objectif est d’unir « les forces afin de communiquer d’avantage sur son projet de société ». Ce Comité directeur a permis à l’ensemble des militants de clarifier la position de l’UC. Pour le leader de la composante Indépendantiste, il est primordial de concrétiser plusieurs points de l’Accord de Nouméa avant le référendum.

Deux visions animent les deux forces politiques du FLNKS

Le Palika est tenté pour une Indépendance en partenariat alors que l’UC opterait pour une Indépendance pure et simple. Ces deux hypothèses d’aboutissement de l’Accord de Nouméa découlent du rapport des deux experts de l’Etat, Jean Courtial et Ferdinand Mélin-Soucramanien. Le Congrès du FLNKS de février prochain sera donc décisif. Il va permettre de clarifier la position du Front Indépendantiste.

Le reportage de Gilbert Assawa et de David Sigal 
©nouvellecaledonie