L'UGPE souhaite un rapatriement plus rapide des étudiants 

éducation
UGPE
©Alix Madec
L’UGPE et le bureau du collectif étudiant alertent sur la situation en Métropole. Ils seraient environ 4 000 étudiants dont 3 000 boursiers, dans près de 400 lieux universitaires différents. Le groupement réitère sa demande de vol spécial et souhaite une rencontre avec le gouvernement.
Rapatrier l’ensemble des étudiants calédoniens bloqués en Métropole : c’est la demande formulée par l’Union des groupements des parents d’élèves et le collectif étudiant. Beaucoup d'étudiants se retrouvent dans des situations précaires.
 

Situation difficile loin du Caillou

À ce jour, ils seraient encore 600 selon le gouvernement, à attendre de pouvoir regagner le Caillou. "On voudrait qu'il y ait un vol spécial pour rapatrier les étudiants qui sont en situation de détresse, psychologique ou financière" précise Jean-France Toutikian, secrétaire de l'UGPE. Pour Inès, étudiante en Master à Marseille, la situation se complique.
 

 Moi je suis en fin de cursus et à ce que j'avais compris, les étudiants en fin de cursus ils pouvaient rentrer. Je suis concernée par ces critères, mais je n'ai reçu aucun mail ni aucune date et là je vais rentre mon appartement.

 

Autre calédonienne confrontée à des difficultés dans l'hexagone, Sisilia Maie, étudiante en première année de BTS à Paris. Elle a réalisé sa première demande, le 20 mars dernier. 


De nouveaux critères de rapatriement

"Pas de vols dédiés", a annoncé Thierry Santa ce jeudi lors d’un point presse. Mais de nouveaux critères seront appliqués dès le 15 juin prochain. "On a défini de nouvelles priorités, on va également faire revenir en Nouvelle-Calédonie ceux qui doivent faire des stages ici pour valider les cursus universitaires et ceux qui sont arrivés à la fin de leur cursus et qui souhaitent simplement rentrer dans leur pays" a expliqué le président du gouvernement. 

L’Union du groupement des parents d’élèves souhaite qu’une rencontre soit organisée au sein du gouvernement. Les membres de l’association se mobiliseront devant l’institution mercredi prochain. Depuis le début des rapatriements opérés à la mi-avril, 200 étudiants ont pu rejoindre la Nouvelle-Calédonie.

Le reportage d'Alix Madec et Sylvie Hmeun : 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live