Un accompagnement proposé aux professionnels de la côte Est

coronavirus
Antenne CCI de Poindimié, Véronique Kasanwardi, Conseillère en gestion entreprise
Véronique Kasanwardi, Conseillère en gestion entreprise à la CCI de Poindimié ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere
A Poindimié, l’antenne de la Chambre de commerce et d’industrie a proposé le premier atelier consacré au fonds de solidarité créé par l’Etat dans le cadre de la crise sanitaire. L’antenne de la Chambre de métiers a été également très sollicitée.
La Chambre de commerce et d’industrie propose un atelier dédié au fonds de solidarité créé par l’Etat pour les entreprises, face au Covid-19. A Poindimié, le premier avait lieu vendredi. Un autre est prévu ce lundi entre 8 heures et 9 heures. D’autres sont programmés à :
Nouméa, mardi à 8 heures et à midi, puis jeudi à 8 heures ;
La Foa, mardi à 9 heures puis 10 heures, 13 heures et 14 heures ;
• Koné, mardi à midi et jeudi 8 heures;
• Boulouparis, mercredi à 13 heures, puis 14 heures; 
• Thio, jeudi à 9 heures, puis 10 heures, 13 heures et 14 heures…
Agenda sur le site de la CCI, ici
 

Demande en ligne

Cet atelier permet aux patentés et aux dirigeants de petites entreprises de prétendre au fonds de solidarité et d’effectuer leur demande via internet. Vendredi, Véronique Kasanwardi, conseillère en gestion entreprise à la CCI de Poindimié, était présente pour les assister. «Il y a un formulaire en ligne à remplir, explique-t-elle. Ici, ils auront accès à Internet, des ordinateurs à disposition et mon accompagnement pour les aider à remplir ce formulaire. Si les gens ne sont pas disponibles lundi de 8 heures à 9 heures, ils peuvent venir tout le long de la journée et l’opération pourra être reconduite pour le mois prochain.» 
Ses explications recueillies par Marguerite Poigoune : 

Atelier fonds de solidarité à Poindimié

 

Artisans impactés

Autre antenne de chambre consulaire à Poindimié, celle de la CMA a rouvert lundi. Depuis, elle est très sollicitée par des artisans qui subissent une chute d’activité, ou une tension sur la trésorerie suite au confinement. Si toutes les entreprises sont concernées, le secteur du service à la personne est le plus touché.
 

Aide au remplissage

Les artisans viennent se renseigner sur les questions liées aux mesures pour soutenir l'économie. «On a été sollicités par rapport à l’aide au remplissage», précise Audrey Poabaty, de la Chambre de métiers et de l’artisanat à Poindimié. «Et pour ceux qui n’ont pas forcément internet et qui, même si ils ont les ordinateurs, ne savent pas comment faire les démarches.»
 

Pas pu faire les chantiers éloignés

Paul Thelotte, de Poindimié, fait partie de ces artisans qui se sont tournés vers l'antenne de la CMA. Il est spécialisé dans tout ce qui est lié à la rénovation. Il a pu effectuer des travaux de dépannage urgents, pendant le confinement. «Je n’ai pas pu aller aux grands chantiers que j’avais sur Houaïlou», déplore-t-il en revanche. «Heureusement, j’avais un peu de réserve. Du côté de la Chambre de métiers, on m’a signalé qu’il y avait des démarches à faire.»
Le reportage de Marguerite Poigoune :  

Les artisans du Nord se tournent vers la CMA

Infos pratiques sur le site de la CMA, ici