Un an de prison ferme pour l'homme qui a agressé un médecin à Koné dimanche

faits divers
Tribunal
©NC la 1ere
L’agresseur d’un médecin de l’hôpital de Koné a été présenté au tribunal de Nouméa en comparution immédiate ce mardi matin.

La décision vient de tomber. Un homme âgé de 22 ans a été condamné, mardi 10 août, à un an de prison ferme pour des faits de violence sur un urgentiste au centre hospitalier du Nord. Dimanche soir, ce père d’un bébé, amené aux urgences de Koné, a proféré des menaces de mort puis a frappé au ventre et à l'avant-bras un médecin qui cherchait à protéger son visage. Il a été interpellé peu après par les gendarmes et déféré au parquet en comparution immédiate.

Vive réaction du directeur de l'hôpital

Le procureur avait requis une peine de 18 mois de prison, dont 6 à 8 mois de sursis, pour cet homme qui a déjà été jugé en 2016 par le tribunal des enfants pour viol. Il a été placé en détention, il dormira au camp-est ce mardi soir. 

Joachim Tutugoro, le directeur du CHN, a porté plainte. Il ne peut cautionner ce genre de comportements et rappelle que les personnels de santé mettent leurs compétences au service de la population. "C'est inadmissible. On ne peut pas le tolérer. C'est le genre de qualifications qu'on va chercher ailleurs parce qu'on ne les a pas. Ces gens-la, on a besoin d'eux", déplore-t-il.

Les précisions de Joachim Tutugoro, le directeur du CHN :

Joachim Tutugoro réagit