Un chef d’orchestre calédonien au théâtre des Champs-Élysées

musique
61cc075d2fa74_chef-orchestre-caledonien-frame-122.jpg
Un chef d'orchestre calédonien à Paris : Romain Dumas ©Viviane DAUPHOUD-EDDOS et Léo Bensimon
Direction l'hexagone où, en cette période de fêtes, la vie parisienne du 19ème siècle égaye le théâtre des Champs-Elysées. Il s'agit d'un opéra de Jacques Offenbach, revisité et dirigé par un calédonien.

C’est la consécration : chef d’orchestre au cœur d’un des temples parisiens de la musique. 

C'est un théâtre historique avec une aura incroyable, de grandes œuvres ont été réalisées ici. Diriger “La Vie Parisienne” c’est un rêve éveillé.

Romain Dumas, chef d’orchestre de “La Vie Parisienne”

Une tournée en Asie

La réalité a même dépassé ses pensées. Au départ la partition avait été simplifiée dès 1866 en raison de ses difficultés, aujourd’hui, elle est présentée dans sa version originelle et inédite avec des chanteurs et musiciens talentueux, des changements de rythmes incessants. Trois heures de spectacle, animé par un Romain Dumas très investi. 

Après avoir étudié à Melbourne, Marseille, Paris, l’ultra-marin était chef d’orchestre assistant de l’Opéra de Bordeaux. Désormais, il dirige ici 70 professionnels, dans une mise en scène du célèbre couturier Christian Lacroix. À 36 ans, l’enfant de Nouvelle-Calédonie est devenu l’homme qu’il voulait être. 

Quand j’étais en Nouvelle-Calédonie j’ai découvert le violon, découvert à la télévision les grands orchestres, et j’ai rapidement été attiré par ça. Et ce rêve n’est pas terminé.

Romain Dumas, chef d'orchestre de La Vie Parisienne

L’aventure va se poursuivre jusqu’en Asie, à Hong-Kong, la troupe de “La Vie Parisienne” sera en tournée durant au moins deux ans. 

Reportage de Viviane DAUPHOUD-EDDOS et Léo Bensimon :

©nouvellecaledonie