Un congrès populaire indépendantiste pour faire front commun pour le Oui

référendum nouméa
congrès indépendantiste
©NC la 1ère
Après le 39e congrès du FLNKS samedi, place au congrès populaire des indépendantistes dimanche, toujours à la salle omnisports de l'Anse-Vata. Un événement destiné mettre en place une stratégie pour convaincre les abstentionnistes.

Le congrès populaire des indépendantistes, nationalistes et progressistes dimanche 22 août à l’Anse-Vata, à Nouméa. Après Canala, c'était le deuxième grand rassemblement qualifié d’historique par les leaders politiques. A l’initiative du FLNKS, toutes les mouvances indépendantistes ont été invitées : l’USTKE, le MNSK, la Dynamique autochtone, le Parti travailliste, la Dynamik unitaire sud ou encore le Mouvement des océaniens indépendantistes.

Daniel Goa
©NC la 1ère

Une déclaration commune pour la campagne du Oui

Entre 200 et 300 personnes ont répondu à l’appel. A l’issue de la journée, une déclaration commune pour la campagne du Oui devait être signée. "Chez ceux qui ne sont pas encore convaincus, chez ceux qui sont hésitants, c'est à nous de porter ce message, a déclaré Daniel Goa, porte-parole du FLNKS. L'objectif que nous poursuivons, c'est un objectif qui ne s'oppose à personne. C'est un objectif qui nous est commun. Donc, c'est à nous de le proposer aux gens, de façon à ce qu'ils soient rassurés. Et qu'on puisse aller vers le 12 avec le maximum de chances pour que notre pays arrive le 13." 

Daniel Goa, porte-parole du FLNKS :

Daniel Goa

 

Le reportage de Sheïma Riahi et Gaël Detcheverry :