Un débat d'orientations budgétaires qui montre l'état des finances calédoniennes

budget
Débat des orientations budgétaires 2022 au Congrès
Les orientations budgétaires 2022 de la Nouvelle-Calédonie débattues au Congrès, le 14 février. ©NC la 1ère
Rentrée politique, lundi 14 février, en Nouvelle-Calédonie : les orientations budgétaires 2022 étaient présentées par le gouvernement aux élus du Congrès. Ce qui a davantage ressemblé à un état des lieux des recettes, qu’à des prévisions budgétaires pour l'année. Les finances publiques sont dans le rouge, cela méritait bien une explication.

Exposé sur les finances publiques, dans l'hémicycle du Congrès. Ce lundi 14 février, les responsables des services concernés se chargent de la présentation. Un regard neutre qui balaie toute utopie en la matière. Le contexte mondial et le contexte local, très incertains, en sont la preuve. Les recettes fiscales sont en berne. Les budgets de reversement comme de répartition ne peuvent que suivre la tendance. A moins de trouver de nouvelles recettes fiscales (taxe générale à la consommation, contribution calédonienne de solidarité et autres réformes possibles). Mais ce ne sera pas avant 2023-2024. Cela fait déjà grincer des dents.

Une dette en milliards

Les comptes sociaux qui engloutissent 72% du budget de reversement sont dans le collimateur. Le déficit qui culmine à plus de 160 % atteint un seuil critique. Et le seul remboursement de la dette plombera les exercices futurs : elle se monte en 2022 à 6,2 milliards de francs CFP. En matière d’orientations budgétaires, le gouvernement annonce des perspectives 2022 tout en rigueur :

  • maîtrise des dépenses
  • équilibre des comptes sociaux
  • baisse de l’endettement
  • création de nouvelles recettes.

Le prochain débat sera effectivement sera celui de l’orientation fiscale. Et il s’annonce houleux.

Un compte-rendu de Bernard Lassauce et Thomas Duchy :

©nouvellecaledonie

A noter que les élus Avenir en confiance n'ont pas pris part au vote de la délibération relative à ce débat d’orientations budgétaires. "Afin de ne pas cautionner ce qui nous semble aboutir à une véritable mascarade", écrit le groupe dans un communiqué, qui évoque un document "incomplet" et "insincère".