Un menu de fête offert aux personnes âgées du CHS

noël
61c69c8e77b98_267272219-3087614818183548-845234019668410358-n.jpg
Repas de Noël des diciples d'Escoffier ©NC la 1ere
Les disciples d'Escoffier ont activé les fourneaux pour préparer le déjeuner de Noël des patients de gérontologie du CHS.

Au menu du jour pain perdu aux crevettes, foie gras, terrine de joue de boeuf et bien sûr dessert, bûche et croustillant au chocolat. C'est la deuxième année que les disciples d'Escoffier organisent cette opération pour les patients du service gérontologie du CHS. Une action menée avec les Mamans roses qui elles distribuent les cadeaux en ce jour de Noël. Et si les deux associations ont choisi de porter leurs efforts vers les personnes âgées du CHS, c'est que beaucoup sont seules en cette période de fêtes de fin d'année.

Des menus de chef à l'hôpital

Couteau en main et toque bien vissée sur la tête, la tenue est habituelle et le geste familier pour cette petite dizaine de chefs. Mais le lieu, le réfectoire du service gérontologie du CHS l'est moins. Le menu en revanche, est bien celui d’un restaurant gastronomique, "il y a des roulés au saumon fumé, des portefeuilles à la vanille et au chocolat pour le dessert. Et beaucoup d'autres choses !", décrit Olivier Harr, président de l’association des disciples d’Escoffier  

Une opération renouvelée

C’est la deuxième fois que les disciples offrent un repas de fête aux résidents du CHS. Et aux côtés des chefs en tablier, les cadeaux n’ont pas été oubliés. Et ce sont les Mamans roses comme Françoise qui font office de lutins. "Ça fait une belle animation, nous venons avec des bonnets de Noël et des cadeaux. C'est le geste et le temps que nous passons avec eux qui sont importants", explique-t-elle. 

Ce repas de fête pris en commun n'a toutefois pas été facile à organiser. Il a même été question, un temps, de faire déjeuner les pensionnaires dans leur chambre pour cause de mesures sanitaires. Mais c'est finalement bien ensemble que les patients peuvent profiter de ce moment de convivialité, et c'est sans doute là l'essentiel.

Retouvez le reportage complet de Charlotte Mannevy :

Les disciples d'Escoffier aux cotés des patients du CHS