Un Noël comme les autres pour les artisans ?

économie
Boutique Alexandre
©NC la 1ère
L’actualité chargée ferait presque oublier que les fêtes approchent à grand pas. La fermeture du ciel profite aux artisans et aux commerçants, même si certains d’entre eux ont quelques inquiétudes depuis le début de la semaine, en raison du contexte social.

Langoustes, crevettes ou foie gras… Les grands classiques des fêtes de fin d’année débarquent dans les rayons des grandes surfaces. Dans son atelier de la Vallée des Colons, Gérald Ittah, artisan, prépare des foies gras, des magrets et  des saumons fumés et en ce moment, il ne chôme pas.
Depuis la fin du confinement, la consommation locale a connu un regain assez net, « du fait que tout le monde est bloqué » est en Calédonie.

Saumon fumé
©NC la 1ère

Des livraisons plus lentes



Ce vent favorable, Aurore Louis, vendeuse dans une épicerie fine, le confirme. Elle dit enregistrer une hausse des ventes de près de 30 %, rien que pour ce mois de décembre, par rapport aux années précédentes. Même si elle note un net ralentissement depuis le début de la semaine.

Les Calédoniens sortent moins et les livraisons se font moins rapidement mais on arrive à avoir la marchandise en temps et en heure. 
- Aurore Louis, vendeuse dans une épicerie fine


Le prix des matières premières en hausse

Mais l’année a été dure pour certains commerçants. Cette petite hausse de la consommation compense tout juste les pertes liées au confinement.

Sapin chocolatier
©NC la 1ère

Les prochains jours seront décisifs, selon Jonathan Batailh, gérant d’une enseigne de chocolaterie. Beaucoup de produits, comme les matières premières « ont explosé », confie-t-il. 
Pour cet artisan, il est donc indispensable de sauver Noël. Il mise par exemple sur de petits sapins tout chocolat. Des créations en édition limitée pour tenter les plus gourmands.

Le reportage de Stéphanie Chenais et Claude Lindor :